Publié dans Culture

Prix « PARITANA 2022 » - L'appel à candidatures au projet artistique est lancé 

Publié le vendredi, 07 janvier 2022

La 6ème édition du Prix « PARITANA 2022 » ouvre le rideau. L'appel à candidatures pour ce projet artistique a démarré le 4 janvier et se clôturera le 20 mars prochain. Les artistes malagasy âgés de plus de 18 ans, que ce soient des peintres, sculpteurs, photographes, vidéastes,… sont invités à remettre leur projet ou de s'inscrire sur le site https://www.fondation-h.com/prix-paritana. Comme l'an passé, trois artistes verront leurs projets sélectionnés par un jury international. 

Chaque projet artistique sera évalué sur la base de sa qualité artistique, son originalité, ses perspectives d'évolution et sa faisabilité. Il est important de mentionner que le Prix PARITANA est un programme de la Fondation H. Depuis sa création en 2016, ce concours soutient la scène artistique malagasy (artistes de nationalité malagasy ou résidant à Madagascar) en organisant un prix d'art contemporain remis chaque année à trois artistes. Son ambition est de mettre en lumière l'émulation créative de la scène contemporaine malagasy et de la soutenir. 

Comme à chaque édition, le ou la lauréate de ce Prix « PARITANA 2022 » gagnera un séjour de trois mois à la Cité internationale des arts, un billet Air France aller-retour entre Antananarivo et Paris ainsi qu'une bourse de 3 000 euros lui permettant de produire son projet artistique. Tout cela sera suivi d'un accompagnement de l'équipe Fondation H Paris pour la présentation de la scène culturelle parisienne (visite de musées, de galeries d'art, de bibliothèques, etc.). D'autres lots attendent les autres meilleurs candidats à ce projet artistique.

Si.R

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff