Publié dans Culture

Vente-expo - Michel Randria, 20 ans de carrière

Publié le mardi, 18 janvier 2022


Pour ses 20 années de carrière, Michel Randria, un artiste-peintre à la fois talentueux, débordant d’ingéniosité et de savoir-faire, natif de la ville d’eaux, est de passage dans la Capitale. Actuellement, il expose une vingtaine de ses tableaux dans les locaux de la Galerie d'art R.R. Raparivo, au centre culturel Ivokolo sis à Analakely. D’ailleurs, une vente- exposition de ces œuvres s’y tient depuis lundi. A travers ces tableaux, Michel Randria illustre la scène de la vie quotidienne des malagasy. En effet, ses représentations reflètent la beauté du pays, notamment à travers les aspects culturels et ceux de la vie quotidienne des habitants. L’artiste arbore la vie coutumière des habitants de la Grande île, aussi bien pour ceux qui vivent en ville qu’à la campagne. Il a choisi de montrer des personnages typiques de Madagascar, à savoir des portraits de femmes et d’hommes absorbés dans leur cadre de vie - entre autres des tireurs de pousse-pousse, des paysans avec leurs charrettes à bœufs, des chanteurs de « Hira gasy » et tant d’autres. Notons que cette vente-exposition a lieu par le biais du ministère de la Communication et de la Culture qui poursuit son objectif de mettre en exergue le savoir-faire et le talent des artistes malagasy, tant au niveau national qu'à l'étranger.
Illustre
Michel Randria est un peintre de renommée nationale mais également international. Certes, l’amour de la peinture était inné en lui depuis son enfance. Cependant, il n'a jamais fréquenté une école des beaux-arts. Son talent artistique vient d’un travail de longue haleine et d’un don que la nature lui a donné. La plupart de ses œuvres sont vendues dans des galeries situées à Antananarivo, Antsirabe et dans d’autres Régions de l’île. D’autres sont mises en vente lors des expositions organisées à Madagascar ou à l’étranger. Ce métier lui a permis de voyager à travers le monde. A titre d’exemple, en 2019 où Michel Randria et ses toiles ont pu visiter des grandes villes de l’Hexagone, de nombreux pays d’Europe et des îles de l’océan Indien, à l’instar de  l’île Maurice, Mayotte, Lille et Strasbourg (France), la Suisse et l’Italie. Même avec ses vingt années d’expérience dans le milieu de la peinture sur toile, Michel Randria a encore l’intention d’emmener loin ses œuvres, puisque ces voyages lui ont permis d’approcher une nouvelle clientèle et de développer ses réseaux artistiques. Pour pouvoir contempler créations de cet illustre artiste-peintre, le public est donc invité à visiter la Galerie d'art R.R. Raparivo, situé au centre culturel malagasy Ivokolo, Analakely. L’entrée est gratuite. L’exposition est à découvrir jusqu’au 4 mars 2022.
Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff