Publié dans Culture

Célébration de la Fête nationale - Le public a l’embarras du choix

Publié le mardi, 21 juin 2022


Place à l’amusement. La célébration du 62ème anniversaire du retour de l’indépendance a démarré dimanche dernier avec le grand concert de louange au stade Barea. Lundi, avec l’ouverture du grand podium d’Anosy, le public a eu le privilège de faire la fête avec les artistes spécialisés dans la musique urbaine, entre autres Kim Jah, Agrad & Skaiz, Oblack. Les festivités se sont poursuivies hier avec la participation des groupes ou chanteurs jouant le  « Bà gasy » à savoir Rebika, Princio, Samoela,… Pour la suite, les Tananariviens auront l’embarras du choix parmi les événements programmés jusqu’à la fin du week-end.
Ce soir, à partir de 18 h sur la place d’Anosy, la fête continue avec au menu de la musique rock et des variétés malagasy. Le spectacle sera animé par le groupe Kiaka, Mage 4, les infatigables Iraimbilanja, la reine du coupe décalé Black Nadia,  Malm, Tinah, Chantal,… Pour jeudi, la scène laissera la place au rythme tropical et encore aux variétés malagasy. Ce sera au tour de Manaly, Melky, Lola, le crooner Njakatiana ainsi que le roi du « salegy » Jaojoby de chauffer l’ambiance avec leurs tubes indémodables. Pour vendredi, la journée s’annonce toujours chaude et jolie. D’autres artistes tels que Lego, Vaiavy Chila et le spécialiste du « kilalaky », à savoir Tsiliva monteront sur scène. S’ensuivra le fameux bal populaire enflammé par le groupe Tambour Gasy, le groupe Bakomanga et l’initiateur du « Mitapolaka be » connu sous le nom de Rossy. Et le plus attendu de tous sera le lancement des feux d’artifice. Comme à l’accoutumé, ces derniers seront visibles un peu partout dans le noyau urbain d’Antananarivo. Le site de lancement se fera comme toujours à Anosy et tout le monde sera invité à regarder le tout à partir de sa résidence. On pourra également se rendre dans de nos nombreux espaces publics offrant un ciel dégagé ou simplement se scotcher devant la télévision.
Urbi et orbi
Les périphéries de la Capitale ne sont pas en reste durant cette célébration. Ainsi, de nombreuses activités culturelles sont organisées au cours de cette semaine. Le Gouvernorat de la Région d’Analamanga propose des concerts gratuits tous les jours dès 17h à partir de ce jour. Dans le District d’Ambohidratrimo, Stéphanie et Big Mj seront les grandes stars de l’animation pour aujourd’hui. Quant à la Commune d’Andoharanofotsy, Elidiot et Smaven donneront un spectacle au public. Demain, Fenoarivo aura également sa part de fête avec le groupe Rebika et Arione Joy. Njakatiana et Smaven assureront l’ambiance festive dans la Commune d’Ambohimangakely et ses alentours. Le 24 juin, Sayda et Lôla feront danser Itaosy. Enfin, Lianah, Marion et  Malm vont mettre de l’ambiance dans la Commune de Sabotsy-Namehana. Dimanche, après le grand défilé militaire, le grand podium de la Fête nationale qui se tiendra au stade Barea de Mahamasina accueillera comme chaque année de nombreux artistes venus de tous les horizons, à savoir Tence Mena, Stéphanie, Rak Roots, Jerry Marcoss, Raboussa, Mijah, Onja,… Pour ceux qui seront dans l’impossibilité de se déplacer au centre-ville, la chaîne nationale TVM diffusera en direct les spectacles.
Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff