Publié dans Culture

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 04 août 2022

Vendredi 5 août
Kiaka
Un week-end en musique métal où les riffs de guitare « trash » se retentiront. Pour cela, les responsables au sein du Piment Café ont décidé d’animer les lieux avec du rock avec le groupe Kiaka. Ainsi, Nini et sa bande seront à Behoririka pour satisfaire leurs fans en ce vendredi joli. A cette occasion Nini, accompagné de ses talentueux musiciens, va aligner les titres les plus connus pendant toute une après-midi. De « Rovako » à « Atolotro anao », en passant par « Rock’n roll namako » ou encore « Nofy », la jeunesse des années ’90 va de nouveau avoir droit à une soirée des plus enflammées.
Dian’Hay
Chaque vendredi, la salle de concert Jao’s Pub sis à Ambohipo propose une soirée animée. Ce soir, l’endroit mettra en affiche la belle Dian’Hay à partir de 21h. Il s’agit d’une talentueuse artiste de la musique tropicale actuelle, une star qui a le don de chauffer les noctambules. En tout cas, une chose est sûre : avec cette affiche, ceux qui viennent de passer une semaine chargée prendront le temps pour s’amuser et se déstresser.
Dalvis
Une soirée survoltée avec un chanteur originaire de Toamasina. Et oui, Dalvis affiche actuellement une ascension fulgurante dans le showbiz local.  L'interprète de « Akeofo Zah », « Economisez », « Gasy Mashiro », « Viavy et Francisco », « Salama »... est sur la bonne voie et file tout droit vers la réussite. Ce jeune chanteur a déjà inscrit son nom dans la famille des grands artistes. Ça va chauffer à fond du côté du centre-ville, plus précisément dans l’antre de l’Ibiza Ambatonankanga en ce vendredi soir. Rendez-vous à 21 heures !
Samedi 6 août
Olombelo Ricky
Après le franc succès du fameux événement « Manala azy vita bac » ou le défoulement après les épreuves du baccalauréat, le prochain rendez-vous sous le signe du « Manala azy tanora zokiny » s’annonce aussi festif. Ainsi, Olombelo Ricky est prêt à renouveler cette formule avec ses admirateurs, composés cette fois-ci de jeunes adultes, le temps d’un concert amical. Par contre, cela n’empêchera pas aux futurs bacheliers de prendre part à l’événement. Il semble que ce grand artiste qui a baigné longtemps dans la musique est toujours là et toujours disponible à partager de bons moments avec ses inconditionnels. A cette occasion, Olombelo Ricky et toute son équipe seront en communion avec le public au parvis de la Gare de Soarano, ce samedi à partir de 15h.
« Lady rock show »
Du rock au féminin. Du côté de Mahamasina, très attendus par les férus de la musique métal, la rockeuse Erica, Loharano et le groupe « The Roar » seront les têtes d’affiche du show « Lady rock show », programmé pour ce samedi au « Kianjan’ny Kanto Mahamasina » à partir de 14h. Avec ces trois groupes, il y aura donc quelque chose de spéciale dans ce concert. Ce concert réservera des surprises et vont égayer les amateurs de musique rock pour ce samedi très spécial.   
Raozona
Raozona est un artiste qui commence à être connu du microcosme du rap. Il a pu gagner une place importante et une grande notoriété dans le show-business, même si son apparition en public est très rare. Demain soir vers 20h, il donnera rendez-vous au No Comment Bar, Isoraka. Ce sera une belle occasion de le voir sur scène car ses prochains spectacles ne seront pas pour tout de suite. Avis aux amateurs de la musique rap résidant dans la Capitale !
Si.R

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff