Publié dans Culture

30 ans de scène - Mage 4 annonce une grande retrouvaille avec le public

Publié le mardi, 04 octobre 2022

 Energie intacte. La bande infernale de Mage 4 remettra ses pieds pour la troisième fois en solo au Palais des Sports pour la célébration des 30 années d’existence du groupe. Un évènement tant attendu par tous ses fans de la Capitale puisque les célébrations de cet anniversaire ont déjà démarré dans les autres Régions de la Grande île, comme à Toliara où Ken et sa bande ont effectué un véritable show. Bien sûr, c’est à Toliara, la ville où le groupe a vu le jour, que Mage 4 démontrait qu’il n’a strictement rien perdu de sa puissance, de sa dextérité et de son endurance.

 

Et pour le grand plaisir des mélomanes de la Capitale, le groupe va réaliser un grand concert assis et débout où il fredonnera le meilleur de son répertoire. Effectivement, Mage 4 est l’un des plus appréciés du monde de la musique rock, et ce depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui avec les morceaux comme « Maratra ambom-po », « Niandry ». Ces tubes laisseront la part belle à cette nostalgie éternelle qui anime les fans du groupe. Oui, avec ses 30 années de scène, Mage 4 n’a pas encore fini d’étonner. Cette année, le groupe est bien décidé à poursuivre son règne sur le rock, et sera de nouveau à Mahamasina le dimanche 20 novembre  prochain à partir de 15h. Comme dans les années précédentes, Ken et ses musiciens ont choisi de collaborer avec l’agence événementielle Ivenco pour démontrer à nouveau leurs talents et satisfaire les admirateurs.  

Intact

Après trois décennies d’existence, Mage 4 déchaîne toujours la passion des amateurs de musique rock. Le groupe, formé en 1992 d’après l’initiative d’une bande de copains rockeurs et mélomanes, est en effet devenu au fil des années un groupe légendaire de la scène « heavy metal » à Madagascar. Alors benjamin de la scène rock, il s’est continuellement forgé une notoriété auprès de ses pairs. Entamant son petit bonhomme de chemin tout au long des années 90, Mage 4 a depuis pu s’affirmer par son charisme et son rock plus mélodieux que criard. De « Valin-ditra » à « Lavitra » à l’époque des K-7, puis « Tsiaroan’i Mika » en hommage à son soliste disparu, suivi de « Fo vaovao » et « Fiandohana », les albums de Mage 4 connaissent un succès notoire. Ce concert sera donc une grande occasion de retrouver en « live » son important répertoire discographique dont les morceaux extraits du dernier opus en date, baptisé « Tsy hanary anao », paru depuis le mois de septembre. Ceux qui ont déjà vu Mage 4 en concert savent que cet évènement est à ne pas manquer sous aucun prétexte. Les billets d’entrée sont déjà disponibles sur la plateforme « Ticketplace.io » et dans les magasins Mass’in. Alors, ne tardez pas à réserver vos places !

Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff