Publié dans Culture

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 24 novembre 2022

Vendredi 25 novembre
Mbola Talenta & Cie
La chanteuse Inah et Mirana, le guitariste Mbola Talenta ainsi que Fanilo Poppin’s sur la même scène. Ce beau petit monde s’armera de guitares et d’autres instruments de musique pour reprendre les meilleurs du folk, de la variété et du rock malagasy dans la salle du vieux carré. Au menu, il y aura les interprétations des propres compositions de Mbola Talenta et Inah, ainsi que des chansons de Mirana. Sans aucun doute, le public devra s’attendre à du bon son à la sauce malagasy et des improvisations à n’en plus en finir. Rendez-vous ce soir à partir de 20h 30 au Piment Café de Behoririka. Un vendredi joli à ne pas rater !
Eusébia
Dès sa naissance, elle vit dans le monde de la musique. En grandissant, la voie lui semblait donc déjà toute tracée. Eusébia suit les traces de son père et a créé son propre groupe depuis un certain temps. Pour son premier concert de ce mois de novembre, elle nous revient et réserve une soirée explosive dans l’antre du Jao’s Pub Ambohipo. Le groupe sera au grand complet. Cette soirée s’annonce torride. Une ambiance chaleureuse attend les fêtards en ce début du week-end. Le show débutera à 21h.
Lola et Do Rajohnson
Cela fait bien longtemps qu’on ne les a plus revus sur la même scène. Cette fois-ci, ils sont prêts. Lola et Do Rajohnson vont reformer le duo de choc. Un come-back marqué par un grand cabaret  intitulé « Duo inédit ».  Ils seront à l’espace Dera,  Tsiadana ce soir à partir de 20h 30. A cette occasion,  Lola et Do Rajohnson offriront aux heureux privilégiés un bon moment de nostalgie et de tendresse, en réinterprétant en duo les tubes intemporels à l’instar de « Ho antsika », « Satriko foana», sans oublier les nombreux autres titres, exactement comme on les a vus et entendus il y a quelques années.

Samedi 26 novembre
Fara Gloum
Les mélomanes du côté d’Alasora et ses environs auront l’occasion d’admirer les talents de la chanteuse et guitariste Fara Gloum. Demain soir, elle sera sous le feu des projecteurs dans un cabaret VIP qui aura lieu dans la salle de Miadana, Alasora à partir de 20 heures. Avec son talent à manier sa guitare, Fara Gloum a réussi son pari et s’est imposée dans le paysage musical.  Elle s’est fait un nom et a déjà partagé la scène avec de grandes stars. Aujourd’hui, elle est devenue une artiste à part entière qui n’a rien à envier à ses pairs. Sur scène, elle sera accompagnée par Jino et Dina.
D-Lain
En matière d’animation, D-Lain n’est plus à présenter. Demain soir, le chanteur est dans les parages pour un rendez-vous. En effet, il est attendu dans la Capitale pour un concert unique, dans le cadre de célébration du deuxième anniversaire de FEJ Event. Le rendez-vous aura lieu demain soir à partir de 19h au restaurant Plantation sis à Ankorondrano. Dans le but de bien fêter cet anniversaire, D-Lain est prêt à donner le maximum pour impressionner le public ainsi que le comité du FEJ Event. Pour ce faire, mise à part l’animation musicale, la Plantation offrira des tapas et FEJ Event concoctera des défilés surprises avec ses partenaires dont Bo Gasy Madagascar, Mahatsara Collection ainsi que d’autres jeunes artistes locaux.
Ceasar
Ce jeune chanteur jouant différents styles musicaux est aujourd’hui devenu une star nationale. Ceasar s'inspire du rythme tropical et de l’afro beat dans son répertoire. En un temps record, depuis 2020, il a été souvent sollicité pour animer les grands rendez-vous organisés dans la Capitale et plusieurs Régions de l’île. Sa chanson « Repela » l’a poussé au sommet de sa gloire. Aujourd’hui, le jeune artiste continue de percer dans l’industrie musicale avec son nouveau tube « Raiso ny tanako ». Demain soir, il va enflammer la scène d’Ibiza Club, Antaninarenina, à partir de 21h jusqu’à l’aube.

Dimanche 27 novembre
« Tropy » Jeannette
La scène théâtrale locale est toujours vivante même si elle a été mise en sourdine durant quelques mois. Pour preuve, la « Tropy » Jeannette réserve une date exceptionnelle pour le public, notamment ce dimanche 27 novembre à partir de 15h à l’Alliance française d’Antananarivo. Ce groupe théâtral va jouer une pièce intitulée « Sitra-po sa adidy », une œuvre réalisée par Rakoto. Celle-ci traite le dilemme de la vie de tous les jours, en particulier l’importance de l’argent. Les membres de « Tropy » Jeannette joueront en quatre grands actes une histoire tournant autour de l’argent à travers deux grands personnages tels que la famille  Rabenarivo et la famille Ramanga. Le spectacle sera également décoré par une animation de musique purement malagasy, entre autres les chansons d’Andrianary Ratianarivo. Ils seront une quinzaine à jouer cette pièce « Sitra-po sa adidy ». Par ailleurs, Mbato Ravaloson s’occupera de l’organisation sur scène et Rima Ravaloson se chargera de l’animation musicale. Ce spectacle réservera beaucoup de surprises à ne pas manquer. Le ticket d’entrée coûte 5.000 ariary pour les étudiants et 10.000 ariary pour les adultes.
Si.R

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff