Publié dans Dossier

Mialy Rajoelina - « 90% des enfants malagasy seront vaccinés »

Publié le mercredi, 11 mars 2020

La Première dame et non moins présidente de l'Association Fitia a renouvelé hier, en marge d’une remise de certificat à son encontre, son engagement dans la revitalisation de la vaccination de routine. A cette occasion, elle a annoncé sa volonté d’immuniser 90 % des enfants malagasy contre les épidémies. « Je m’engage à rassembler tous les efforts nécessaires en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé(OMS) et le ministère de la Santé publique (MSP) pour atteindre l’objectif de 90 % de couverture vaccinale, en focalisant les actions sur la revitalisation de la vaccination de routine. Je prêterai ma voix pour inciter les mamans à faire vacciner leurs enfants. Il nous est dès lors impératif de rappeler l’importance de cette pratique. Plus nous sommes nombreux à nous faire vacciner, plus nous évitons à ceux que nous aimons, à ceux avec qui nous vivons et travaillons, et à l’ensemble de la population de notre pays et des pays dans lesquels nous voyageons, de tomber malade et de contaminer les entourages », souligne Mialy Rajoelina.
Actuellement, l’OMS et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) ont établi un taux de couverture vaccinale de 52 % à Madagascar. Il s’agit du taux le plus bas faible au niveau du continent africain. La Grande île enregistre, par ailleurs, un taux de mortalité maternelle très élevé avec 428 pour 100 000 naissances vivantes et un taux de mortalité néo-natale de 21 pour 1 000 naissances vivantes. « Il faut trouver des moyens pour lutter contre la mortalité néo-natale et le premier moyen demeure la vaccination. C’est le meilleur programme en termes de coût et d’efficacité. La Première dame a pris ce volet avec beaucoup d’engagement et de détermination. Elle a mis en place un centre de vaccination au niveau des centres hospitaliers mère-enfant qui n’en possèdent pas encore », a déclaré le Dr Charlotte Ndiaye, représentante de l'OMS à Madagascar. Dans ses propos, elle est confiante que Mialy  Rajoelina va utiliser sa voix et plaidoyer pour que les mères malagasy emmènent leurs enfants pour se faire vacciner. « Nous pouvons remonter la couverture de vaccination et atteindre les normes internationales qui sont de 90 % au niveau national et de 80 %  dans les Districts », avance-t-elle.
Mialy Rajoelina a ajouté que la vaccination permet de circonscrire des épidémies comme cela a été le cas pour la rougeole en 2019. La lutte contre les maladies infectieuses est un défi majeur de santé publique. La vaccination reste l’une des armes les plus efficaces pour combattre ces maladies et préserver la santé de la population.
K.R.

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff