Publié dans Economie

Financement « Miarina » octroyé par le Gouvernement - 93 entreprises bénéficiaires en une semaine

Publié le mercredi, 24 juin 2020

50 milliards d’ariary. C’est le montant total du fonds de soutien octroyé par le gouvernement en faveur des Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME). En effet, ces dernières sont actuellement en manque de trésorerie suite au ralentissement de l’activité économique. Le Président de la République a ainsi annoncé la semaine dernière, durant sa rencontre avec le secteur privé, la mise en place d’une ligne de crédit « Miarina ». Le financement a par la suite démarré. Et en espace d’une semaine, ce programme a déjà financé 93 entreprises.

La somme débloquée arrive jusqu’à 4 milliards d’ariary, d’après le bilan effectué hier. Le montant moyen des prêts accordés tourne autour de 47 millions d’ariary. Notons que la majorité des emprunteurs sont issus du secteur commercial avec une proportion de 41 %. Vient ensuite le secteur du service - représentant un taux de 18 %, et enfin 10 % d’entre eux sont issus du domaine de l’artisanat. Les autres opérateurs opérant dans les autres secteurs comme le Bâtiment et Travaux publics (BTP), le tourisme, le transport et l’élévage restent peu représentatifs.

Critères

Malgré la disponibilité du fonds, quelques critères de sélection s’appliquent aux emprunteurs. A cet effet, le crédit est accordé aux entreprises ayant plus de trois ans d’existence, avec un chiffre d’affaire annuel inférieur à 5 milliards d’ariary et moins de 30 salariés. Une priorité sera accordée aux quatre secteurs prioritaires, à savoir l’agriculture, l’élevage, l’industrie et le tourisme. Dans le cadre de ce type de financement, chaque entreprise peut demander l’équivalent des trois mois de besoin en fonds de roulement, sans dépasser un montant de 300 millions d’ariary. Et ce, à un taux bonifié de 9 % par an. Le secteur de l’industrie et du service bénéficient chacun un taux privilégié de 8 %.

Toutefois, la durée de remboursement maximum est de 24 mois. En contrepartie, l’entreprise s’engage à maintenir l’ensemble des emplois au sein de son établissement. Il faut savoir que le prêt « Miarina » est garanti par le fonds « Fihariana » à hauteur de 100 %. Les institutions financières BOA et BNI Madagascar traitent les demandes en suivant leurs règles d’analyse d’octroi de crédit. Ainsi, ces banques se réservent le droit de ne pas donner de suite favorable à une demande en fonction de leur propre analyse de risque.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff