Publié dans Economie

Impôts - Facilitation des procédures d’enregistrement au fisc

Publié le jeudi, 05 novembre 2020


Lutte contre l’incivisme fiscal. Le ministère de l’Economie et des Finances (MEF) à travers la Direction générale des impôts (DGI) a lancé officiellement, hier, l’initiative « Anjara Hetrako ». La cérémonie s’est tenue au centre fiscal Ambohidratrimo. Dans le cadre de cette campagne de formalisation, le fisc adopte un service de proximité. Une unité fiscale mobile interviendra dans plusieurs Communes de la Région Analamanga et sensibilise les citoyens à honorer leur devoir fiscal. Afin d’inciter les opérateurs, toutes les procédures administratives sont allégées pendant les deux mois de campagne. « L’enregistrement ne prendra qu’une dizaine de minutes. Nous avons adopté une régularisation spontanée des micro-entreprises. Les contribuables apportent seulement un certificat de résidence et une carte d’identité nationale. Aucune amende ni pénalité ne frappera les nouveaux inscrits. Pour lutter contre la corruption, le paiement du minimum de perception exigé s’effectuera par les comptes mobiles. Dans le cas où la personne ne possède pas encore de carte SIM, nous lui en offrons une. Un récépissé et une carte fiscale à jour seront délivrés sur place » explique Germain, directeur général des impôts. Selon le Code général des impôts (CGI), ce montant minimum s’élève à 16 000 ariary sauf pour les épiceries.
Pour le cas de la Commune d’Ambohidratrimo, 70% des opérateurs travaillent dans l’informel alors que la majorité d’entre eux tirent leur revenu des petites activités génératrices de revenus telles que la coiffure et les épiceries. Selon le DG des impôts, cette situation est fréquent presque dans toutes les Régions de Madagascar.
Le ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandrato, quant à lui, a souligné l’importance des recettes fiscales dans le redressement de l’économie. Le Gouvernement ambitionne de faire rentrer 4 166 milliards d’ariary selon la loi de Finances initiale (LFI) 2021. « Nous allons faire tout le nécessaire pour atteindre cet objectif. Cette somme permet de soutenir les projets de développement », insiste-t-il.
Outre le lancement de « Anjara Hetrako », la DGI ambitionne de moderniser ses infrastructures pour améliorer les services offerts aux usagers. Cet événement fut également l’occasion d’inaugurer le nouveau front office du centre fiscal Ambohidratrimo.
Solange Heriniaina



Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff