Publié dans Economie

Salon Bons Plans Tourisme Madagascar - Les voyages organisés ont le vent en poupe

Publié le jeudi, 12 novembre 2020

La solution pour voyager sans se ruiner. Pour convaincre les citoyens malagasy à voyager à travers tout le pays, les opérateurs touristiques, plus particulièrement les agences de voyage et les tours opérateurs, misent sur les voyages organisés. Ils en font particulièrement la promotion à l’occasion du salon Bons Plans Tourisme Madagascar ou « Tsenaben’ny fizahantany », organisé par le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, actuellement, au jardin public d’Antaninarenina, pour favoriser le tourisme local. Ce type de voyage réduit considérablement les dépenses, ce qui rend les destinations comme l’île Sainte-Marie, Morondava ou encore Toliara plus accessibles.

« Les citoyens malagasy sont toujours freinés par les coûts des voyages. Nous avons une culture ancrée comme quoi voyager rime toujours avec grosses dépenses. Cette culture fait que les Malagasy partent rarement en vacances, soit ils partent mais toujours dans les mêmes destinations comme Mahajanga ou encore Toamasina. Les voyages organisés tentent alors d’inverser cette tendance », soutient un opérateur. Dans les détails, les voyages organisés peuvent se faire en groupe ou en couple, et surtout en famille. Les agences de voyage et les tours opérateurs conçoivent des packages incluant le transport, l’hébergement mais aussi la restauration et les différentes activités ludiques, et ce à des tarifs préférentiels. « Contrairement à ce que l’on croit, avoir recours aux agences de voyage ne revient pas si cher que cela, au contraire. Il faut savoir qu’elles signent des conventions de partenariat avec divers établissements et obtiennent alors des rabais conséquents. Des rabais que les voyageurs ne pourront pas obtenir par leurs propres moyens. De plus, les agences de voyage peuvent également proposer des produits touristiques complètement méconnus du grand public » explique Joël Randriamandranto, ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, hier, en marge de l’ouverture du salon.

L’offre «Majunga Evasion» concoctée par Malagasycar, transport première classe, en collaboration avec l’éco-lodge Antsanitia en est l’exemple même. A seulement 565 000 ariary, deux personnes pourront s’évader le temps d’un week-end sur les belles plages d’Antsanitia, frais de transport, hébergement et petit déjeuner compris. Alors que si ces derniers sont vendus séparément, les clients devront payer près du double de ce prix. Ces formules offrent alors des avantages financiers mais aussi en termes de gain de temps. Aujourd’hui, les vacanciers commencent à s’intéresser de plus près aux voyages organisés, surtout ceux qui veulent découvrir de nouvelles destinations. Dans tous les cas, la promotion du tourisme local ne se limitera plus à cette période post-covid. Les opérateurs sont en effet conscients que ce dernier a beaucoup de potentiel.

Rova Randria

Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff