Publié dans Economie

Développement de l’industrie à Madagascar - L’effort de 23 opérateurs récompensé

Publié le jeudi, 10 décembre 2020

Un pierre à l’édifice. A l’occasion du centenaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo (CCIA), 23 opérateurs économiques ont été récompensés hier, dans les locaux de la Chambre à Antaninarenina. Chacun de ses opérateurs a apporté sa part dans le développement de l’industrie à Madagascar. Leurs efforts ont ainsi été reconnus et récompensés à cette occasion. « L’industrialisation du pays est au centre des préoccupations de l’Etat. Mais nous n’y arriverons pas sans l’appui du secteur privé.

Il est vrai que nous ne sommes pas toujours d’accord sur certains points. Toutefois, cette différence de point de vue permet de nourrir les discussions pour prévoir un meilleur avenir pour le secteur industriel malagasy. Il ne faut pas oublier que nous avons les matières premières, les matériels ainsi que le savoir-faire et les ressources humaines pour ce faire. En tout cas, le secteur privé démontre déjà sa volonté à soutenir ce développement de l’industrie à Madagascar» a soutenu Ntsay Christian, Premier ministre, hier, pour l’occasion. Ainsi, deux opérateurs à savoir Maminiaina Ravatomanga et Herintsalama Rajaonarivelo ont reçu le Grand- Croix de 2ème Classe de l’Ordre National Malagasy. Cinq autres opérateurs ont été élevés au rang de Grand Officier de l’Ordre National dont Joséphine Andriamamonjiarison, Niaina Andriatsitohaina, Philippe Henri Andriantsitohaina, Ramanantsoa Randriamifidimanana, Clovis Louis Raveloson. De même, cinq entrepreneurs ont obtenu le grade de Commandeur de l’Ordre National à savoir Rocquie Evelyne Rasehenoarisoa, Nirina Raharo, Raoel Samuel Andrianjafitrimo ainsi que Tianamalala Mamy Rasamimanana et Vonimbola Clara Ravaorinony. Stéphane Hery Raveloson, Maurice Rabarijaona Andrianantenaina, Maminiaina Rabemananjara, Norbert Rakotomiarintsoa, Sandimanjaka Rakotomiarana et Chistophe Louis Dabezies ont reçu le titre de Chevalier de l’Ordre National Malagasy. Et le grade d’Officier de l’Ordre National a été remis à Bodo Elisoa Rambeloson, Sylvie Hantarinoro Ramanantsoa, Alain Randrianarimanana Liao-Mane-Hong ainsi que Gil Razafitsalamana et Fanja Claudia Razakazafy. Ces entrepreneurs opèrent notamment dans des secteurs très diversifiés mais ont chacun contribué au développement socio-économique du pays à travers la création de valeur ajouté et d’emplois.  

En tout cas, pour cette même occasion, la CCIA a renouvelé son engagement d’accompagner pour les cent prochaines années le secteur privé dans son développement.  

Rova Randria

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff