Publié dans Economie

Mamy Ravatomanga, récipiendaire de la dignité de Grand-Croix de 2ème classe

Publié le jeudi, 10 décembre 2020

Le grand patron du groupe SODIAT a été décoré Grand-Croix de 2ème classe, lors de la cérémonie de célébration du centenaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo.

 

Une récompense pour 30 années de performance

« Le groupe de la Performance », voilà le slogan de ce groupe dirigé par Maminiaina Ravatomanga, dit Mamy. Un slogan bien choisi, oserait-on dire, quand on fait un throwback sur les réalisations de ce groupe, et surtout si l’on regarde son point de départ.

En trente années d’existence, Mamy Ravatomanga s’est lancé dans des secteurs très variés comme la santé, la presse audiovisuelle, la maintenance pétrolière et le BTP, l’hôtellerie et bien d’autres encore.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette élévation à la dignité de Grand-Croix de 2ème classe est une récompense parfaitement appropriée pour cet industriel, parti de rien et qui constitue pourtant un pilier de l’économie à Madagascar.

Une célébration sous le signe de l’humilité

Ayant vu le jour en 1990, le groupe SODIAT en est à sa trentième année d’existence. Quel patron ne serait pas fier de se voir décerner une dignité comme le Grand-Croix de 2ème classe ?

Pourtant, les premiers mots du numéro 1 du groupe SODIAT ont été adressés à ses collaborateurs, qui selon lui, y sont pour beaucoup dans la pérennité de son aventure entrepreneuriale.

Une preuve d’humilité qui, sans nul doute, contribue également de manière importante à la réussite de ce groupe.

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff