Publié dans Economie

Impôt - Plus de 8 000 opérateurs « hors-la-loi » se formalisent

Publié le vendredi, 18 décembre 2020

Une preuve d’enthousiasme. La campagne« Anjara Hetrako » a déjà porté ses fruits deux mois à peine après son lancement le 6 novembre à Ambohidratrimo. La Direction générale des Impôts (DGI), en partenariat avec l’Agence internationale de coopération allemande (GIZ), s’est rapprochée des potentiels contribuables en menant une campagne de sensibilisation dans chaque Arrondissement de la Région d’Analamanga. Des unités fiscales mobiles ont été déployées sur le lieu.

La statistique reçue il y a une semaine fait état de plus de 8 000 contribuables enregistrés. Pour un minimum de perception à hauteur de 16 000 ariary par contribuable, cette campagne a rapporté plus de 122 millions d’ariary dans la caisse de l’Etat en seulement deux mois. Ce chiffre reste provisoire vu que « Anjara Hetrako » fermera officiellement ses rideaux jeudi prochain. La sensibilisation va se poursuivre à Sabotsy-Namehana et Manjakandriana. La DGI participe actuellement au salon 4M (« Madagasikara Miray hina, Mijoro, Mifaly »).

1 000 visiteurs par jour

Selon Germain, directeur général des Impôts, le stand de l’administration fiscale a accueilli près de 1 000 visiteurs par jour. « Le fait de voir les très petites entreprises comme les brocanteurs se formaliser touche vraiment le cœur. La simplification des procédures les a vraiment encouragés. Il faut noter qu’au lieu de fournir neuf à dix documents, ils n’apportent que leur carte d’identité nationale et un certificat de résidence. La carte fiscale est délivrée sur place. Nous avons installé des stands au milieu des marchés et cela a attiré l’attention de la population. Dans chaque Arrondissement, nous avons comptabilisé près de 1 000 visiteurs par jour. En outre, leur réelle motivation se base aussi  sur la possibilité de contracter un prêt à la banque ou auprès d’une institution de microfinance grâce à la formalisation des entreprises », déclare Germain, directeur général des Impôts.

Gérard, un vendeur de friperie n’a jamais déclaré son activité pendant huit ans. Il a profité de cette campagne pour se formaliser, d’autant plus qu’aucune amende ni pénalité ne frappe les contribuables nouvellement inscrits. « Le stand a vraiment attiré mon attention. Il faut avouer que j’ignore toutes les démarches nécessaires lors de la déclaration fiscale. Mais j’ai profité de cette occasion pour demander des renseignements auprès des agents de l’impôt », témoigne-t-il.

3 747 milliards d’ariary de recette en 2021

Dans la loi de Finances 2021, la prévision des recettes intérieure est établie à 3 747,72 milliards d’ariary. L’administration fiscale entend atteindre son objectif à travers son programme d’initiative digitale, ainsi que la réforme entamée depuis 2019, laquelle est axée sur l’élargissement de l’assiette fiscale par l’effort de formalisation, la mise en place de la plateforme « e-hetra », le nouveau système de gestion intégrée des impôts et taxes ainsi que l’instauration de la Taxe sur le marché public (TMP). Cette campagne de formalisation entre dans le cadre de l’élargissement de l’assiette fiscale et la lutte contre le secteur informel.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • 8 mars - Madagascar honore toujours ses femmes
  • Président Andry Rajoelina - « Que les forces des ténèbres soient vaincues »
  • Préfet de police d’Antananarivo - Le territoire de son ressort
  • Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes
  • Election du président de la Confédération africaine de football - La honte pour l’Afrique !
  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Journée des combattantes
    8 mars, jour-J ! « Journée internationale de la femme » ce jour. Journée de l'année spécialement dédiée aux réflexions, sinon à la mise pour la énième fois sur le plateau du débat relatif aux droits fondamentaux du genre féminin. L'ONU, Organisation des Nations unies, adopte en Assemblée générale en 1977 une résolution historique reconnaissant la date de 8 mars comme étant une Journée mondiale de la femme. Et que tous les pays membres épris de liberté et respectant les droits humains, notamment ceux de la femme ont le devoir voire l'obligation de consacrer ce jour-là à une réflexion approfondie et à organiser ainsi des manifestations officielles se rapportant sur les droits de la femme. Madagasikara tient, tous les ans, à rendre hommage à cette journée hautement symbolique.

A bout portant

AutoDiff