Publié dans Economie

Retraite - Renouvellement des cartes de pension pour bientôt

Publié le dimanche, 12 septembre 2021


 Pour la bonne gouvernance. C’est dans cette optique que la Direction des soldes et des pensions (DSP) vient d’annoncer officiellement les calendriers du prochain processus de renouvellement des cartes de pensionnés. Selon l’annonce, depuis la fin de la semaine dernière, des flyers informatifs sont distribués aux pensionnés. Permettant à ces derniers d’être en connaissance des dates ainsi que des pièces à fournir pour pouvoir renouveler leurs cartes respectives correctement. Ce renouvellement sera valable pour tous les pensionnés sur l’ensemble du territoire. Ces derniers devront se présenter physiquement dans les services responsables des salaires et des pensions de leurs localités, et se munir de leur carte d’identité nationale ainsi que de l’ancienne carte de pension et deux photos d’identité, entre les 11 et 19 octobre prochains. Concrètement, le changement de carte sera effectué avant que les retraités touchent leur pension. Après vérification et contrôle par les agents de l’Etat responsable du processus, ceux qui ont pu réunir les pièces réclamées obtiendront tout de suite leur nouvelle carte pré-imprimée. Il faut signaler que cette opération est gratuite. A terme, les pensions de ceux qui ne récupèrent pas leurs cartes seront annulées. Par ailleurs, les anciennes cartes ne seront plus, à ce moment-là, valables ni pour la perception de pension ni pour la prise en charge médicale. Les objectifs de cette opération sont de mettre à jour la base de données des pensionnés, de réduire le montant des subventions mobilisées et de mettre fin aux situations irrégulières en plus de l’amélioration du côté esthétique et pratique de ce document individuel. En effet, la nouvelle réforme devrait permettre de réduire le gap des pensions et d'identifier les pensionnés qui sont encore en vie et d’éviter ainsi les fraudes diverses. D’ailleurs, le déficit au niveau de la caisse de retraite civile et militaire est l’une des principales raisons qui motivent les autorités à procéder à cette réforme, selon les observateurs. Dans la mesure où l’Etat est encore dans l’obligation d’injecter des centaines de milliards d’ariary pour combler le gap. Une subvention qui doit être réduite au quart de sa valeur actuelle afin que l’Etat puisse investir convenablement dans des infrastructures de développement.
Hary Rakoto

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff