Publié dans Economie

Foire internationale de Madagascar - Une reprise économique qui promet

Publié le jeudi, 16 septembre 2021


Le retour au quotidien (avant la pandémie de Covid-19) se fait sentir petit à petit. Depuis la levée de l’état d’urgence sanitaire, tout le monde, plus particulièrement les opérateurs économiques, s’active pour donner un second souffle à l’économie du pays, qui a considérablement dégringolé, depuis l’année dernière. Certains restent encore sur la réserve. Tandis que d’autres ont marqué leur retour avec la 15ème édition de la Foire internationale de Madagascar qui se déroule actuellement, au parc des expositions Forello à Tanjombato. Axé sur le redémarrage économique et la préservation de l’environnement, cet événement entend favoriser une reconnexion des entreprises avec leurs clients mais aussi entre les entreprises elles-mêmes. Nouvelles offres, conférences sur les nouvelles solutions à mettre en place, signatures de convention de partenariat, etc. Un programme particulièrement enrichissant pour l’économie du pays. 

La 15ème édition de la Foire internationale de Madagascar a ouvert ses portes hier. « La Covid-19 a malmené le secteur privé au cours des derniers mois, c’est pourquoi nous nous attelons aujourd’hui dans la recherche de solutions. L’organisation de cette manifestation figure parmi ces solutions. Nous démontrons à cette occasion notre solidarité et notre volonté à redresser et à développer notre pays» a soutenu Michel D. Ramiaramanana, président du comité d’organisation de l’événement. Cette solidarité s’est particulièrement ressentie par l’enthousiasme autant des visiteurs que des participants, sans oublier les acteurs du public et du privé, et ce dès le premier jour. Et les organisateurs espèrent que cet enthousiasme continue pour les prochains jours, et que d’ici dimanche, des résultats palpables et des solutions concrètes seront identifiés. Pour l’heure, place aux échanges ! 
Industrie pharmaceutique : Vaniala s’associe à Pharmalagasy
Pour la valorisation de la pharmacopée traditionnelle malagasy. C’est dans cet état d’esprit que Vaniala et Pharmalagasy ont signé une convention de partenariat, hier, à l’occasion de la première journée de la FIM. « Cela fera un an que la Pharmalagasy a débuté ses activités. Et aujourd’hui, nous souhaitons étendre nos collaborations avec les différents acteurs du secteur parce que nous savons tous que l’union fait la force. L’idée étant de rallier tous les acteurs vers une même cause : développer l’industrie de la pharmacopée traditionnelle malagasy. Vaniala est donc la première entreprise avec qui nous avons travaillé. Mais d’autres collaborations s’en suivront» explique Pierre Raoelina, directeur général de l’industrie en marge de la signature. Cette première collaboration se traduira donc par le conditionnement et la production en grande quantité des remèdes naturels améliorés élaborés par Vaniala. « En quelques temps, nous nous sommes rendus compte du professionnalisme dont Pharmalagasy a fait preuve. C’est pour cette raison que nous sommes là aujourd’hui. Dans tous les cas, pour la partie mise au point, les analyses et les tests resteront de vigueur pour offrir des produits de qualité aux consommateurs mais surtout aux malades » rajoute le docteur Johasy Ramamonjy Yañez, représentant de Vaniala et directeur du centre médical JCR, un centre spécialisé dans la combinaison de la médecine générale et conventionnelle avec la médecine alternative et traditionnelle. A la suite de cette signature, des actions communes seront donc menées ultérieurement.
Airtel: « L’industrie télécom pour la relance économique »

« Nous contribuons à hauteur de nos moyens et compétences pour la relance de l’économie après la crise sanitaire » c’est de cette manière qu’Anna Ratsimbarison, communication and sponsorship manager chez Airtel Madagascar a décrit la participation du troisième opérateur mobile mondial à la Foire internationale de Madagascar qui se déroule présentement au Forello Expo Tanjombato. L’évènement qui revêt d’une importance particulière dans le cadre de cette vague de relance économique qui s’amorce petit à petit. En effet, la foire est considérée comme étant un catalyseur d’opportunités pour les acteurs économiques locaux, afin de transformer Madagascar en un épicentre majeur de l’économie africaine et est ainsi une occasion pour le public de découvrir l’excellence et la pluralité des offres et services d’Airtel Madagascar. Proposant plusieurs axes de visibilité aux visiteurs professionnels et particuliers dont la perspective d’un « Go Green », l’événement cadre ainsi avec l’engagement de l’opérateur en faveur du développement durable. « Nous agissons surtout sur l’amélioration de la productivité en offrant des solutions de connectivité et de collaboration dont le caractère indispensable est mis en évidence à ce jour par le contexte de pandémie mondiale qui serait encore plus difficile à vivre sans la télécommunication. Nous soutenons également ce secteur en offrant la solution Airtel Money comme moyen de paiement des produits par le client et aussi comme canal de paiement des salaires des employés du secteur secondaire », rajoute la responsable d’Airtel. Installé à Madagascar comme investisseur continu et confiant, Airtel est à ce jour présent dans toutes les Régions du pays. En ce qui concerne la croissance économique, la télécommunication travaille bel et bien de concert avec tous les secteurs que ce soit primaire, secondaire ou tertiaire en ce sens qu’elle est promotrice de la digitalisation des canaux de communication voire de paiement entre le producteur et le consommateur et aussi entre l’employeur et l’employé améliorant par conséquent la productivité globale du secteur secondaire avec un impact positif sur l’économie du pays.
Dossier réalisé par Rova Randria et Hary Rakoto

Fil infos

  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !
  • Blocage des routes - QMM passe en mode service minimum
  • Prix du carburant à la pompe - Les consommateurs s’attendent à un coup de massue

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Où en sommes-nous ?
    L’UE regrette ! Le RSF enfonce ! Le CSI déplore ! Certaine presse étrangère et certains activistes des réseaux sociaux accusent !Au fait, où en sommes-nous dans la bataille contre les grands maux qui minent et bloquent le réel démarrage vers l’essor et le développement du pays ? En est-on resté au stade des grands mots dans la lutte sans merci contre les grands maux à savoir la corruption, l’impunité, le non-respect de l’Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie ? Le tableau ne luit pas assez comme nous l’entendions. Les différents rapports d’Institution et d’organisme étranger ainsi que des Institutions en charge de la lutte contre toute forme de malversation et certaine Société civile du pays ne vont pas dans le sens de notre faveur sinon notre souhait. Ou bien, on se prend pour le mal aimé des autres et en revanche on dénonce ! Ou…

A bout portant

AutoDiff