Publié dans Economie

Partenariat public-privé - Le secteur bancaire soutient le touristique

Publié le dimanche, 12 mai 2024

Gagnant-gagnant. Vendredi, le ministère du Tourisme et de l'Artisanat (MTA) et la Banque BNI Madagascar ont officiellement annoncé un partenariat stratégique lors d'une cérémonie de signature qui s'est tenue à l'hôtel Radisson Blu. Cet accord, concrétisé par deux conventions de partenariat, ouvre la voie à une collaboration étroite visant à stimuler le secteur touristique malagasy et à promouvoir les métiers de l'artisanat dans tout le pays. La première convention, axée sur la promotion de Madagascar en tant que destination touristique de premier plan, établit une alliance solide entre le MTA et BNI Madagascar.

Cette collaboration vise à encourager les investissements dans le secteur du tourisme, tout en facilitant la bancarisation des salariés du secteur ainsi que du personnel du ministère lui-même. Autrement dit, pour encourager les investissements dans le secteur du tourisme, BNI Madagascar s'engage à offrir des solutions financières adaptées aux besoins spécifiques des entreprises touristiques. Cela inclut des prêts avantageux, des lignes de crédit flexibles et des services de conseil financier spécialisés pour soutenir le développement et l'expansion des infrastructures touristiques à travers Madagascar. En facilitant la bancarisation des salariés du secteur, la banque vise à promouvoir l'inclusion financière et à renforcer la stabilité économique des travailleurs du tourisme. 

Développement multisectoriel

Grâce à des solutions bancaires accessibles et des programmes de sensibilisation financière, BNI Madagascar aspire à améliorer la sécurité financière et le bien-être des employés du secteur, tout en favorisant une croissance durable et équilibrée de l'industrie touristique malagasy. La seconde convention souligne l'engagement de BNI Madagascar envers le développement économique, social et environnemental de Madagascar en tant que partenaire bancaire exclusif des "baleines en fête de Sainte-Marie 2024". Ce partenariat stratégique démontre l'engagement à long terme de la banque envers la préservation de l'environnement et la promotion du tourisme durable à Madagascar. Selon Alexandre Mey, directeur général de BNI Madagascar : "BNI Madagascar est ravie de s'associer au ministère du Tourisme et de l'Artisanat pour promouvoir et faire reconnaître notre magnifique pays à l'échelle internationale. Le partenariat exclusif établi dans le cadre des « baleines en fête de Sainte-Marie » témoigne de notre engagement à long terme envers le développement durable et responsable du tourisme à Madagascar." Ce partenariat entre le MTA et BNI Madagascar ouvre ainsi de nouvelles perspectives pour le secteur touristique malagasy, renforçant ainsi sa position sur la scène internationale et offrant des opportunités économiques et sociales précieuses pour les communautés locales. En unissant leurs forces, le Gouvernement et le secteur privé démontrent leur engagement commun envers la croissance et le développement durable de Madagascar.

 

Hary Rakoto

Fil infos

  • Appui au développement local - Rajoelina boucle sa tournée dans le Sud
  • Actu-brèves
  • Actu-brèves
  • Districts de Vohibato, Ikongo et Ivohibe - Vers un avenir lumineux et développé
  • Soins de proximité - De nouveaux bénéficiaires à Fianarantsoa
  • Développement - Le Président veut enclencher la vitesse supérieure 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Réhabilitation de la RN7 - Le Président annonce des travaux imminents
  • Regards croisés sur la corruption à l'aéroport d’Ivato - Douanes et Sécurité publique s'expriment

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Probes et résolus !
    La bataille fait rage. A sept jours de la date butoir, la campagne entre dans sa dernière ligne droite. Campagne ou propagande ! Qu’à cela ne tienne, ce qui importe pour le peuple, même s’il ne s’exprime pas ouvertement, consiste à avoir affaire à un Parlement où siègeront des élus intègres et déterminés.Il reste une semaine aux états-majors politiques, à tous les candidats, pour convaincre les indécis à se joindre à leur cause. Une semaine pour faire valoir aux électeurs une visibilité du programme du parti ou de l’individu qu’ils entendent défendre durant leur mandat. En réalité, un député n’a pas un programme individuel pour une Circonscription donnée. Il ne peut pas prendre la place d’un maire, d’un chef de District, d’un gouverneur ou du Gouvernement. Il n’est pas là non plus pour contrôler ni superviser les actions d’un maire, d’un représentant du pouvoir central ou d’un gouverneur ou d’un…

A bout portant

AutoDiff