Publié dans Economie

Cinquantenaire de la Banque centrale - Madagascar lance sa première monnaie d'or

Publié le lundi, 13 mai 2024


« Nous émettons officiellement la première monnaie d'or de la Grande île, un pas important pour valoriser notre monnaie et renforcer le secteur financier du pays », a déclaré le Président de la République malagasy, Andry Rajoelina,  hier à Antaninarenina, au cours d’une cérémonie au siège de la Banque centrale de Madagascar. Il a également souligné l'objectif du Gouvernement de constituer une réserve d'or solide. « L'objectif est d'avoir une réserve d'or d'au moins 4 tonnes par an, avec comme vision d'atteindre 40 tonnes dans les 10 prochaines années ».
Pour atteindre cet objectif, des mesures concrètes ont été annoncées, notamment la modification de la loi pour assurer la transparence dans la gestion des ressources minières. Le Chef de l’Etat a exprimé la volonté de Madagascar de tirer profit de ses ressources minérales, tout en luttant contre la contrebande et en garantissant une gestion transparente des ressources. Concernant la fabrication de la pièce d'or, le Président a expliqué que  « la pièce d'or a été fabriquée en Türkiye, mais nous avons pour ambition d'installer une usine de traitement de l'or ici à Madagascar ». Cette démarche vise à assurer une traçabilité et une transparence dans la production et la commercialisation de l'or malagasy, conformément aux normes internationales.

Valeur fixe de 12 millions d’ariary
La pièce d'or, pesant 31,104 grammes par once (oz), est disponible à l'achat pour tous les Malagasy sur présentation d’une carte d'identité. Son prix fixe de 12 millions d'ariary est uniforme dans le monde entier, garantissant ainsi une accessibilité équitable pour tous les citoyens.
La Banque centrale de Madagascar a clôturé en beauté la célébration de son 50ème anniversaire. Le gouverneur Aivo Andrianarivelo a déclaré que « les festivités ont débuté par une manifestation à la Mairie, soulignant l'importance de l'amélioration des infrastructures ». Une exposition ayant attiré 800 visiteurs a été organisée la semaine dernière, tandis qu'une présentation à Ankatso a permis de découvrir les rénovations de l'amphithéâtre EGS (Economie, Gestion et  Sociologie) et FDSP (Faculté de droit et de science politique).
La ministre de l'Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, a pour sa part souligné l'importance historique de l'or dans la monnaie, affirmant que « le Président Andry Rajoelina a marqué un moment historique en introduisant la première monnaie d'or de Madagascar, symbolisant ainsi un héritage économique qui sera transmis aux futures générations ».

Carinah Mamilalaina

Fil infos

  • Appui au développement local - Rajoelina boucle sa tournée dans le Sud
  • Actu-brèves
  • Actu-brèves
  • Districts de Vohibato, Ikongo et Ivohibe - Vers un avenir lumineux et développé
  • Soins de proximité - De nouveaux bénéficiaires à Fianarantsoa
  • Développement - Le Président veut enclencher la vitesse supérieure 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Réhabilitation de la RN7 - Le Président annonce des travaux imminents
  • Regards croisés sur la corruption à l'aéroport d’Ivato - Douanes et Sécurité publique s'expriment

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Probes et résolus !
    La bataille fait rage. A sept jours de la date butoir, la campagne entre dans sa dernière ligne droite. Campagne ou propagande ! Qu’à cela ne tienne, ce qui importe pour le peuple, même s’il ne s’exprime pas ouvertement, consiste à avoir affaire à un Parlement où siègeront des élus intègres et déterminés.Il reste une semaine aux états-majors politiques, à tous les candidats, pour convaincre les indécis à se joindre à leur cause. Une semaine pour faire valoir aux électeurs une visibilité du programme du parti ou de l’individu qu’ils entendent défendre durant leur mandat. En réalité, un député n’a pas un programme individuel pour une Circonscription donnée. Il ne peut pas prendre la place d’un maire, d’un chef de District, d’un gouverneur ou du Gouvernement. Il n’est pas là non plus pour contrôler ni superviser les actions d’un maire, d’un représentant du pouvoir central ou d’un gouverneur ou d’un…

A bout portant

AutoDiff