Publié dans Economie

Partenariat privilégié - Kenya Airways rejoint l’équipe Air Madagascar-Air Austral

Publié le mercredi, 19 décembre 2018

 

Additionner les offres pour élargir les horizons. Air Austral, Air Madagascar et Kenya Airways ont scellé les bases de leur collaboration tripartite, lundi dernier à Nairobi (Kenya). A travers un accord de partenariat nommé « Privileged Partnership Agreement », Kenya Airways intègre donc la  « team » Air Madagascar-Air Austral. Ainsi, ce nouvel accord positionnera la ville de Nairobi comme le nouveau hub complémentaire d’Antananarivo de même que Saint-Denis de La Réunion. Par conséquent, une synergie forte se développera entre les compagnies aériennes, plus particulièrement en matière de coordination des programmes de vols pour une meilleure connectivité entre les trois territoires. A long terme, la facilitation des affrètements et la formation des équipes techniques seront également prévues. Pour précision, l’objectif principal de cet accord est surtout d’offrir un meilleur positionnement à la compagnie aérienne nationale malagasy. « Avec Air Austral, notre partenaire stratégique, et maintenant Kenya Airways, notre partenaire privilégié, nous avons fermement l’intention de les déployer pour le développement de nos présences respectives dans la zone Afrique et océan Indien. L’objectif étant de pouvoir ainsi proposer une offre toujours plus large à nos clients », a précisé Rolland Besoa Razafimaharo, directeur général d’Air Madagascar.

 

 « Codeshare »

 Toujours dans le cadre de cet accord, les trois entreprises se sont également mises d’accord sur le partage de codes visant à renforcer et développer les dessertes vers le continent africain ainsi que la zone indianocéanique. De ce fait, elles offrent à leurs passagers un choix plus élargi de destinations et de services. A cet effet, deux « codeshares »  fondamentaux ont été validés. D’une part, Kenya Airways a signé un accord de « codeshare » avec Air Madagascar sur la ligne Antananarivo-Nairobi. Ce partage sera effectif à partir du 21 janvier 2019. Et d’autre part, une autre signature a été réalisée avec Air Austral sur la ligne La Réunion-Nairobi avec une escale intermédiaire qui reste encore à définir. Actuellement, les équipes effectuent toujours une étude sur ce point pour une mise en œuvre prévue courant 2019. « Le nombre de passagers entre l’Afrique et les îles de l’océan Indien a augmenté de 10 %. Ce partenariat privilégié offre plus de choix aux voyageurs des îles Vanille et d’Afrique. Nous sommes convaincus que notre décision de conclure ce partenariat augmentera nos offres de produits », s’enthousiasme Sebastian Mikosz, président-directeur général de Kenya Airways.

Toutefois, il faut noter que les filiales respectives des trois partenaires, Ewa Air, Tsaradia et Jumbo Jet, font également partie de la convention de partenariat privilégié et contribueront aux synergies.

Rova R.

 

Fil infos

  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !
  • Blocage des routes - QMM passe en mode service minimum
  • Prix du carburant à la pompe - Les consommateurs s’attendent à un coup de massue

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Où en sommes-nous ?
    L’UE regrette ! Le RSF enfonce ! Le CSI déplore ! Certaine presse étrangère et certains activistes des réseaux sociaux accusent !Au fait, où en sommes-nous dans la bataille contre les grands maux qui minent et bloquent le réel démarrage vers l’essor et le développement du pays ? En est-on resté au stade des grands mots dans la lutte sans merci contre les grands maux à savoir la corruption, l’impunité, le non-respect de l’Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie ? Le tableau ne luit pas assez comme nous l’entendions. Les différents rapports d’Institution et d’organisme étranger ainsi que des Institutions en charge de la lutte contre toute forme de malversation et certaine Société civile du pays ne vont pas dans le sens de notre faveur sinon notre souhait. Ou bien, on se prend pour le mal aimé des autres et en revanche on dénonce ! Ou…

A bout portant

AutoDiff