Publié dans Economie

« Ravinala Airports » - Finalisation de la mise en place des passerelles en février

Publié le mercredi, 26 décembre 2018

Le nouveau terminal international de l’aéroport d’Antananarivo se rapproche de sa forme finale. Effectivement, le chantier évolue à pas de géant. Et actuellement, les travaux se focalisent sur l’installation des trois passerelles. Après leur arrivée à la fin du mois d’octobre dernier, les techniciens se sont surtout focalisés sur l’aspect mécanique ainsi que la connexion de ces passerelles avec le terminal. Et à la fin de l’installation, une série de tests sera exécutée pour voir les différents réajustements à faire.

La finalisation de la mise en place de ces nouvelles infrastructures sera prévue vers le mois de février prochain. D’après les responsables, les manipulateurs de ces passerelles devront ensuite suivre une formation pour pouvoir bien s’en servir. A noter qu’ils ne seront pas les seuls à recevoir une formation, mais ce sera tout l’ensemble du personnel de l’aéroport. L’objectif étant de faire un transfert de connaissances entre le fabriquant et les équipes malagasy pour qu’ils puissent travailler selon les normes internationales.

En tout cas, ces nouvelles installations vont permettre au terminal d’Ivato d’entrer dans les normes, comme l’explique  Patrick Collard, directeur général de Ravinala Airports : « Grâce à ces passerelles, Ravinala Airports priorise la qualité de service, le confort et l’expérience des passagers. Ces infrastructures permettent d’avoir un accès direct vers l’avion sans passer par le tarmac et d’embarquer ou de débarquer de l’avion sans subir les changements de météo. Nous souhaitons attirer de nouvelles compagnies aériennes et nous devons montrer que nous avons des nouvelles installations modernes, répondant aux normes internationales ». Outre ces passerelles, les constructeurs se sont désormais attaqués aux travaux d’intérieur tels que les canalisations, les carrelages ainsi que la mise en place des divers équipements. Quant au parking, les travaux ne tarderont pas à débuter.

Rova R.

Fil infos

  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies
  • Acte de banditisme à Tsiazotafo - La propriétaire d’un magasin délestée d’1 million Ar
  • Assemblée générale des Nations unies - Le President Rajoelina rencontre le SG Antònio Guterres
  • Midongy- Atsimo - Quarante-cinq morts dans un affrontement
  • Assemblée générale des Nations Unies - Une première pour le Président élu Andry Rajoelina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Projets délirants ?
    Fous ! Chimériques ! Utopiques ! Tels sont les termes signifiant comment les sceptiques voient les projets présidentiels. Des projets pharaoniques, impossibles disent les uns. Fruits de la rêverie d’un jeune visionnaire ironisent les autres. En effet, étant vu les capacités matérielles limitées de la Grande île, compte tenu des ravages de la pandémie et considérant les besoins nécessaires pour la relance économique, les concrétisations de grands projets dans un contexte pareil relèvent de la délire, un pari inaccessible ! Contre toute appréhension et en dépit des doutes, lesdits projets prennent forme l’un après l’autre. Du moins en phase d’être pour certains cas.Projet « Tanamasoandro » à Antananarivo et environs. Quand le roi Andrianjaka (1610-1630) investit la colline d’Analamanga en 1610 et fonda la « Cité des Mille » (guerriers) en chassant les Vazimba, la plaine d’en-bas (Plaine d’Antananarivo) n’était qu’un espace désert. Il a fallu le transformer en zone…

A bout portant

AutoDiff