Publié dans Economie

Chicky - Du poulet dans le palais !

Publié le mardi, 19 février 2019

Chicky, connu également sous l’image de KFC malgache est un « fast food » spécialisé dans la commercialisation de « wings » ou ailes de poulet, mais également de « tender » ou blancs de poulet. « Crée en juin 2017, l’idée de Chicky consiste à vendre des produits à la fois bons mais surtout préparés de manière naturelle, c’est-à-dire sans produits chimiques. En plus, tous nos poulets sont frais », explique Yohann Cattiau, directeur de l’établissement. En gros, Chicky œuvre dans la restauration à la fois rapide et saine. Le choix des consommateurs s’oriente généralement vers les ailes de poulet. « Le restaurant commande au total 200 kg de poulets par semaine. Les 100 kg sont consacrés spécialement aux ailes de poulet, tandis que les 100 kg restants sont destinés aux blancs. Les clients préfèrent beaucoup plus les ailes de poulet vu notre dépense hebdomadaire car les blancs sont encore transformés en boulettes et steaks », explique Fabiola, manager du restaurant.


Comme toute autre entreprise, le directeur du « fast food » se plaint de la concurrence déloyale au niveau du marché. En effet, le secteur informel pèse lourd  sur ses activités. « Les activités informelles représentent un obstacle à l’épanouissement de nos activités. Etant donné que nous sommes une entreprise très réglementée, nous déclarons tous nos revenus et tous nos employés. En plus, nous payons l’impôt. Pourtant, nos concurrents ne suivent pas ces principes. Cependant, ce sera mieux si tout le monde entre dans le cadre légal. C’est pourquoi nous invitons tous nos concurrents à régulariser leurs activités pour que tout le monde puisse  se trouver au même pied d’égalité », recommande le directeur avec insistance. Afin de mieux créer de l’emploi mais en même temps d’agrandir ses zones géographiques, Chicky projette d’ouvrir deux établissements par an. D’ailleurs, Chicky Behoririka possède en ce moment deux annexes dans la ville, notamment à Analakely et au centre commercial Urbania.
Solange Heriniaina

Fil infos

  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le PAC fait-il peur ?
    Le Pôle anti-corruption (PAC) sème-t-il la terreur quelque part ? A en croire certaine manigance orchestrée autour d’une proposition de loi 01-2020 PL échafaudée et soumise à l’Assemblée nationale, on s’interroge légitimement. Modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n° 2016-021 portant règlementation du fonctionnement du PAC, elle inquiète.

A bout portant

AutoDiff