Publié dans Economie

Secteur minier - Les archives des ressources minières restituées à Madagascar

Publié le vendredi, 31 mai 2019

Nos richesses minières ne seront plus désormais un secret. Le ministre des Mines et des Ressources stratégiques, Fidiniavo Ravokatra, a rencontré jeudi dernier Michelle Rousseau, directeur du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) lors de son voyage à Paris. Un accord a ainsi été signé entre les deux parties. Comme il a été convenu lors de cette rencontre, le directeur du BRGM restituera tous les dossiers et archives concernant la ressource minière de Madagascar. En effet, cet établissement public a mené des recherches sur le sous-sol du pays depuis 1936. Le fruit de cette longue recherche sera alors remis à Madagascar.

Pour de plus amples informations concernant notre sous-sol, tous ces documents seront stockés au sein du « Mining Business Center » à Mamory Ivato. Cette disposition pemettra également d’étendre les exploitations dans d’autres sols. Dans le cadre de cette rencontre, il est convenu que le ministère de tutelle inaugurera un établissement BRGM Madagascar à la fin de ce mois.

Madagascar est longtemps reconnu pour la richesse que regorge son sous-sol. Cependant, le pays tombe souvent dans le paradoxe de ses ressources. L’objectif du ministère consiste à apporter des retombées économiques issues du secteur minier pour que chaque foyer puisse en bénéficier. A noter que le ministère des Mines et des Ressources stratégiques prône la transparence et la bonne gouvernance. D’ailleurs, le pays a été récemment libéré de sa suspension et réintègre désormais la norme internationale EITI. Cette norme exige la transparence en termes de revenus perçus en matière d’exploitation minière. A titre d’information, Madagascar accueillera la formation « PanAfGeo » ou gestion de l’information géo-scientifique du 3 au 8 juin prochain.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
  • Concertation nationale - Un prétexte pour le partage du pouvoir
  • Eglise luthérienne de Madagascar - Le couple présidentiel aux côtés des jeunes
  • Affrontement à Mandoto - Le commandant de compagnie de Gendarmerie blessé
  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache

La Une

Pub droite 1

Editorial

  •  Forum et forum !
    Qui dit que le régime Orange a horreur ou a peur d’une concertation ou d’un forum ou d’un débat public ? Il va falloir revoir sa copie. Un pouvoir qui rejette le principe d’un échange voire d’un dialogue démocratique fait peur. On a tous les droits de se méfier d’un régime qui botte en touche de façon systématique la pratique d’une table ronde pour débattre de vrais problèmes et cela afin de dénouer une crise, une réelle crise qui bloque le fonctionnement démocratique du pays.

A bout portant

AutoDiff