Publié dans Economie

5eme revue de la FEC - Une nouvelle structure à la pompe, une étape essentielle

Publié le lundi, 10 juin 2019

La mise en œuvre de la cinquième revue de la Facilité élargie de crédit (FEC) se termine en juillet. Les membres de la mission du Fonds monétaire international (FMI) ont alors apporté les résultats obtenus par les autorités en fin décembre 2018. « Les résultats sont satisfaisants jusqu'en fin 2018 et devraient rester sur la bonne voie cette année. Les autorités ont respecté tous les critères de performance pour la fin de 2018 malgré un manque à gagner dans la collecte de recette antérieure. Les services du Fonds monétaire international ont reconnu l'engagement des autorités dans le cadre de la Politique générale de l'Etat.

La Banque centrale a accumulé en un temps record un niveau supérieur de réserve de change. Les autorités ont bien progressé dans les réformes structurelles. Cependant, des retards d'ajustement des prix de carburant à la pompe ont entraîné une augmentation des passifs envers les distributeurs » relate Charalambos Tsangarides, chef de mission du FMI. L'établissement d'une nouvelle structure de carburant s'avère alors être une étape essentielle avant de régler les passifs existants avec les distributeurs. Afin d'éviter la récurrence des arriérés envers  les distributeurs à l'avenir, le service du FMI ont encouragé les autorités à adopter un mécanisme de tarification qui aligne le prix à la pompe sur les coûts. En parallèle, cette nouvelle disposition prend en considération les mesures sociales ciblées pour protéger les plus vulnérables de l'impact éventuel de l'ajustement de prix.

Un arrêté ministériel prêt pour adoption

En très bonne voie avec les pétroliers. Les négociations se poursuivent. Une nouvelle structure de prix sera bientôt proposée puisqu'un arrêté ministériel est déjà en cours.

« Vous savez très bien la détermination du Président de la République et du Gouvernement pour qu'un accord soit véritablement acté dans les meilleurs délais. Cela va se faire très bientôt. Un arrêté au niveau du ministère de l'Energie est déjà prêt pour adoption. C'est juste une question de jour. Nous devons baisser bien entendu le prix du carburant puisque c'est un aspect important. Nous essayons  en même temps de voir la manière de régler une bonne fois pour toutes ces arriérés avec les pétroliers » rapporte Richard Randriamandrato, ministre de l'Economie et des Finances. Toutefois,  les membres du FMI ont favorablement salué l'engagement des autorités dans le cadre de la Politique générale de l'Etat pour accélérer les réformes économiques, améliorer la gouvernance et anticiper la lutte contre la pauvreté par le biais des programmes soutenus par la FEC. La loi de finances rectificative récemment adoptée améliore la qualité de dépense avec plus d'espaces budgétaires alloués aux dépenses en infrastructure, en santé et en éducation.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur
  • Trafic de bois précieux - 3 individus interpellés avec un chargement de palissandre
  • Grâce présidentielle - Remises de peine pour 11 316 détenus
  • Une jeune femme de 22 ans remporte un « trano mora » - « Je suis abasourdie »
  • Exportation de vanille - Des licences refusées pour non-rapatriement de devises
  • Vol d’or au ministère des Mines - Les responsables successifs s’en lavent les mains

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Sur la braise !
    La vie reprend son cours. Une reprise difficile pour certains. Sur le chaudron voire sur la poudrière pour d’autres. En tout cas, c’est la galère dans l’ensemble !Dès le lendemain, sans faute, de la date de la célébration de la Fête nationale, les vicissitudes des délestages reviennent au galop. Les coupures d’eau, du matin jusqu’au beau milieu de l’après-midi gâche les travaux de la vie quotidienne des ménages. Les coupures d’électricité qui prennent toujours au dépourvu chacun dans ses activités à la maison, à l’atelier, à la coiffure, à l’épicerie, etc., continuent de faire des ravages. Et le ras-le-bol remonte en surface.Mais, l’évènement phare de ce retour à la vie … anormale revient à la séance de « face-à-face » entre les membres de l’Exécutif et les élus du Parlement de la Chambre basse. Incontestablement, c’est le point d’orgue de la semaine qui concentre les attentions de l’opinion publique. Les…

A bout portant

AutoDiff