Publié dans Economie

« INSCAE Innovation Idea » - L’entrepreneuriat des jeunes au premier plan

Publié le mercredi, 19 juin 2019

Place à la jeunesse malagasy. L’Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration des Entreprises (INSCAE) promeut l’entrepreneuriat des jeunes. C’est dans ce cadre que l’association INSCAE Junior entreprise (IJE) organise la quatrième édition du grand concours de projet « INSCAE Innovation Idea ». Malgré la révélation que les Malagasy possèdent un esprit d’entrepreneur, ils manquent d’accompagnement pour se mettre en action. Ainsi, l’association IJE tente de remédier à ce point faible. C’est pourquoi l’organisateur dispense à tous les participants une incubation de trois mois. « Nous organisons chaque année cet événement. Il faut tout de même noter qu’il ne se limite pas simplement à un concours.

Effectivement, les candidats seront également assistés par des professionnels du métier pendant trois mois pour que leur projet se développe. C’est également une occasion pour eux d’étendre leur réseau et de rencontrer des investisseurs. A noter que cet accompagnement pourra toujours continuer si le promoteur le souhaite », souligne Kanto Rakotondrasata, à la fois organisatrice et membre de l’IJE, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier au sein de l’établissement.

 Deuxième vague

Une première vague de dépôt des dossiers a été clôturée le 14 juin dernier. Afin d’offrir la même chance à tout le monde, l’organisateur a décidé de lancer une deuxième vague d’appel à projets le mois prochain. « Une deuxième vague s’ouvre du 1er au 5 juillet. Les candidats devront déposer un business model et une première version de leur business plan. D’ailleurs, les canevas sont déjà fournis en ligne par l’INSCAE Junior Entreprise. Mais il faut que le porteur de projet soit un étudiant. Tout projet innovant et issu de n’importe quel secteur a le droit de participer au concours. Mais nous insistons sur l’assiduité et à la volonté ferme de l’entrepreneur car l’incubation s’étale sur une longue durée », continue-t-elle. Les  intéressés peuvent participer individuellement ou en équipe composée de sept personnes au maximum. A noter que ce concours s’ouvre à tous les étudiants issus des instituts et universités. La présentation finale est prévue se tenir au mois de novembre.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff