Publié dans Economie

« Plateforme des applications africaines » - Madagascar à la recherche de représentants

Publié le mercredi, 17 juillet 2019

Une formation au niveau international. La République arabe d’Egypte lance un appel à candidatures international pour le lancement de l’initiative africaine « Plateformes des applications africaines ». Dans le cadre de ce programme, cent candidats par pays bénéficieront d’une formation en ligne sur le développement d’applications et de jeux. L’idée étant de renforcer les capacités des jeunes africains et de les certifier aux dernières avancées technologiques. De ce fait, Madagascar, à travers le ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique (MPTDN), est aujourd’hui à la recherche de ses représentants. « Cette année, le nombre de places a augmenté, offrant à nos jeunes développeurs une opportunité plus élargie de développer leurs compétences et d’améliorer leurs produits pour pouvoir affronter le marché international.

Ce développement permettra ensuite au secteur des TIC de percer dans le pays, surtout dans le milieu économique. Il ne faut pas sous-estimer l’intérêt grandissant que les jeunes portent aujourd’hui à ce milieu », soutient le MPTDN. Outre les capacités acquises, cette formation sera sanctionnée d’un certificat international.

A noter que toutes les candidatures malagasy devront ainsi passer par le ministère. Les candidats admissibles seront alors les personnes ayant un diplôme universitaire dans la filière « Technologies de l’information et de la communication (TIC) » après l’année 2006 incluse, cinq années d’expériences professionnelles dans le domaine et attestées par une lettre de référence authentique ou encore ayant suivi une formation internationale de six mois sur les technologies logicielles, prouvée par des certifications officielles. Pour les intéressés, il suffit juste d’envoyer un CV (curriculum vitae) en version anglaise à l’adresse e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , et ce, avant le 26 juillet prochain.

Rova Randria

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff