Publié dans Economie

Gaz domestique - Vente en détail désormais disponible

Publié le mercredi, 31 juillet 2019

Antananarivo sera le prochain. Localisée dans trois stations-services à Mahajanga, la phase de test a été plus que fructueuse. Durant le premier semestre, le ministère de l’Environnement et du Développement durable et l’entreprise Vitogaz ont notamment mené une expérience conjointe de vulgarisation du gaz domestique. Jusque-là, les résultats sont positifs. Les usagers peuvent acheter du gaz à partir de 3 000 ariary, soit 400g.

Durant un essai de plus de trois mois, ils ont donc pu voir l’économie d’énergie réalisée avec l’utilisation du gaz, au lieu du charbon de bois. En effet, pour cuire un kilo de riz, cela ne prend que 20 minutes avec le gaz domestique avec une dépense énergétique de 40g alors qu’avec le charbon, cela nécessite plus de 40 minutes avec un demi-kilo d’énergie consommée, soit dix fois plus élevée. D’ici deux mois, cette vente en détail sera disponible dans la Capitale, le temps pour Vitogaz d’installer les infrastructures nécessaires. « Nous allons alors multiplier les stations-services dans la ville des fleurs mais également à Antananarivo. Quatre points de vente seront ainsi installés pour que tout le monde puisse avoir accès à ce nouveau service », a soutenu Alexandre Georget, ministre de l’Environnement et du Développement durable, lors d’une descente sur terrain au parc d’Ankarafantsika.
Alternatives
Pour rappel, le ministère de tutelle a décidé de mettre en place cette nouvelle mesure afin d’offrir une alternative énergétique aux consommateurs et de réduire ainsi la consommation de charbon. « Au fil du temps, nous avons constaté que c’est la fabrication de charbon qui est la principale origine de la destruction de nos forêts. Malheureusement, nous ne pouvons pas l’empêcher. Le ministère s’est alors attelé à trouver des solutions de ce genre pour substituer au charbon », précise le ministre. En plus, Madagascar reste le seul pays en Afrique où l’accès au gaz domestique est encore très restreint. En tout cas, le ministère de l’Environnement et du Développement durable et Vitogaz sont en cours de discussion concernant les mesures d’accompagnent de cette vente en détail. « Le réchaud à gaz est encore assez cher actuellement. Mais nous ferons en sorte de trouver une solution adaptée aux revenus de tous les ménages pour une vulgarisation de l’usage quotidien du gaz dans la cuisine », conclut le ministre. 

Rova Randria

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff