Publié dans Economie

Ibis Hôtel & Spa - Une qualité de service assurée grâce à la formation

Publié le mardi, 24 septembre 2019

Un investissement sur le long terme. Faisant partie du plus grand groupe hôtelier en Europe, le groupe Accor, à travers l’Ibis Hôtel & Spa, se doit de maintenir un certain niveau de standing et de qualité des services. A cet effet, l’établissement investit constamment dans la formation de ses employés. « La formation est un élément clé du développement de notre hôtel. Elle contribue en effet à la professionnalisation pour le développement national du secteur mais aussi et surtout au développement individuel de chacun de nos employés.

Il ne faut pas oublier que nous visons non seulement la satisfaction totale de nos clients mais nous comptons également aller bien au-delà de leurs attentes », soutient Edward Sirrieh, le directeur général de l’Ibis Hôtel & Spa, samedi dernier, lors de la célébration des 10 années d’existence de l’établissement à Madagascar. Ainsi, pour l’établissement hôtelier, c’est l’amélioration de son service d’années en années et l’appui de ses collaborateurs qui lui ont permis d’arriver là où il en est aujourd’hui. Effectivement, l’Ibis Hôtel & Spa est actuellement le plus grand « business hotel » de Madagascar avec ses 174 chambres et ses trois salles de réunion.

«  Grâce à votre accueil, à votre confiance et à la loyauté de nos partenaires locaux, nous avons pu jouer ensemble un rôle stratégique dans l’essor du secteur hôtelier à Antananarivo et ses environs », a-t-il exprimé avec gratitude durant son discours.

 Renouveler

Conscient de la réussite de cette combine, le Groupe Accor compte bien renouveler l’expérience avec l’ouverture de son nouvel hôtel, Novotel. « Nous sommes déjà en train de préparer et de former sa future équipe de manière à ce que le standing haut de gamme d’Accor soit atteint dès le lancement de l’hôtel », notifie le DG d’Ibis Hôtel & Spa. En tout cas, beaucoup parmi les membres de l’équipe de l’Ibis contribueront donc au lancement et à l’essor de Novotel. Ambitieux, ce projet souligne la qualité de service cinq étoiles. En plus, à ce jour, ce nouvel établissement sera le plus grand « business and convention hotel » de tout l’océan Indien. « Avec ce nouveau projet en gestation, nous sommes fiers de pouvoir contribuer davantage au développement de l’économie et d’installer un pôle de stabilité professionnelle supplémentaire dans notre belle Capitale à travers l’extension du secteur hôtelier », conclut-il.

Dans les détails, le groupe Accor a été créé en 1967. Depuis ses 52 années d’existence, il regroupe donc aujourd’hui 38 enseignes, répartis sur plus de 5 000 hôtels présents dans une centaine de pays au sein des cinq continents.  

Rova Randria

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff