Publié dans Economie

Ibis Hôtel & Spa - Une qualité de service assurée grâce à la formation

Publié le mardi, 24 septembre 2019

Un investissement sur le long terme. Faisant partie du plus grand groupe hôtelier en Europe, le groupe Accor, à travers l’Ibis Hôtel & Spa, se doit de maintenir un certain niveau de standing et de qualité des services. A cet effet, l’établissement investit constamment dans la formation de ses employés. « La formation est un élément clé du développement de notre hôtel. Elle contribue en effet à la professionnalisation pour le développement national du secteur mais aussi et surtout au développement individuel de chacun de nos employés.

Il ne faut pas oublier que nous visons non seulement la satisfaction totale de nos clients mais nous comptons également aller bien au-delà de leurs attentes », soutient Edward Sirrieh, le directeur général de l’Ibis Hôtel & Spa, samedi dernier, lors de la célébration des 10 années d’existence de l’établissement à Madagascar. Ainsi, pour l’établissement hôtelier, c’est l’amélioration de son service d’années en années et l’appui de ses collaborateurs qui lui ont permis d’arriver là où il en est aujourd’hui. Effectivement, l’Ibis Hôtel & Spa est actuellement le plus grand « business hotel » de Madagascar avec ses 174 chambres et ses trois salles de réunion.

«  Grâce à votre accueil, à votre confiance et à la loyauté de nos partenaires locaux, nous avons pu jouer ensemble un rôle stratégique dans l’essor du secteur hôtelier à Antananarivo et ses environs », a-t-il exprimé avec gratitude durant son discours.

 Renouveler

Conscient de la réussite de cette combine, le Groupe Accor compte bien renouveler l’expérience avec l’ouverture de son nouvel hôtel, Novotel. « Nous sommes déjà en train de préparer et de former sa future équipe de manière à ce que le standing haut de gamme d’Accor soit atteint dès le lancement de l’hôtel », notifie le DG d’Ibis Hôtel & Spa. En tout cas, beaucoup parmi les membres de l’équipe de l’Ibis contribueront donc au lancement et à l’essor de Novotel. Ambitieux, ce projet souligne la qualité de service cinq étoiles. En plus, à ce jour, ce nouvel établissement sera le plus grand « business and convention hotel » de tout l’océan Indien. « Avec ce nouveau projet en gestation, nous sommes fiers de pouvoir contribuer davantage au développement de l’économie et d’installer un pôle de stabilité professionnelle supplémentaire dans notre belle Capitale à travers l’extension du secteur hôtelier », conclut-il.

Dans les détails, le groupe Accor a été créé en 1967. Depuis ses 52 années d’existence, il regroupe donc aujourd’hui 38 enseignes, répartis sur plus de 5 000 hôtels présents dans une centaine de pays au sein des cinq continents.  

Rova Randria

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff