Publié dans Economie

Conseil de discipline financière et budgétaire - 11 sanctionnés sur 17 plaintes traitées

Publié le jeudi, 10 octobre 2019

Mettre fin à la gabegie. Dans le cadre de la célébration de sa première bougie, le Conseil de discipline budgétaire et financière (CMDF) a organisé, hier, une journée de réflexion sur la bonne gouvernance financière à l’Hôtel Carlton Anosy. Cet organe institué auprès du Premier ministre a profité de cette journée pour présenter les résultats de l’étude sur la pratique en matière de recouvrement de recettes publiques à Madagascar. Durant la première année de son opérationnalité, le CMDF a connu un bilan prometteur.

Il a rendu onze décisions portant sur dix sept dossiers mettant en jeu près de 27,3 milliards d’ariary. « Notre organisme se charge de la prévention et de la répression en matière d’infraction de gestion budgétaire. Ces fautes de gestion sont définies comme tout manquement que ce soit intentionnel ou non aux règles régissant les finances publiques. Durant cette année, nous avons enregistré 17 dossiers de saisine qui valent 27.3 milliards d’ariary dans la Région Analamanga. En termes de valeur, ces dossiers comptabilisent une moyenne d’environ 1 milliard 600 millions d’ariary par dossier. Deux dossiers sont en ce moment en attente de session tandis que deux autres en cours d’instruction », annonce Julien Razafindrakoto, directeur général auprès du CDBF.

 Les marchés publics les plus touchés

L’autorité de saisine la plus dynamique est le ministère des Finances et du Budget. Les fautes de gestions les plus fréquentes sont celles relatives aux marchés publics qui regroupent 50% des cas recensés. « De même, en termes financiers, elles représentent 89% de la somme mise en jeu dans les dossiers déposés auprès du CDBF. 35.71% des cas sont liés au non-respect des conditions du choix de la procédure de passation. Les personnes sanctionnées sont des fonctionnaires notamment des hauts responsables comme les maires, les secrétaires généraux, les directeurs généraux, les préfets et bien d’autres encore. Ces personnes risquent de payer une amende dont la fourchette se situe entre 300 000 à 30 milliards d’ariary selon les dommages subis», poursuit-il.  A noter que le Conseil de discipline budgétaire et financière traite uniquement les dossiers ayant fait l’objet d’une plainte.

Recueilli par Solange Heriniaina

 

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff