Publié dans Economie

Gianni Infantino - Rencontre prévue avec le partenaire numéro 1 du foot malagasy

Publié le mardi, 19 novembre 2019

Le président de la Fédération internationale de football association (FIFA), Gianni Infantino, est attendu à Madagascar à la fin de cette semaine. Sa visite à Madagascar entre dans le cadre de la réunion à Mahajanga de la commission des associations nationales présidée par Ahmad, vice-président de la FIFA et non moins président de la Confédération africaine de football (CAF). Au programme du patron du football mondial, une visite de courtoisie au Président de la République, Andry Rajoelina, au lendemain de son arrivée. Sitôt, Gianni Infantino rencontrera les principaux acteurs du football malagasy et principalement Patrick Pisal Hamida, administrateur directeur général de Telma. L’histoire du ballond rond malagasy de ces dernières années est liée étroitement avec cette société de télécommunication qui a toujours soutenu son développement à travers les compétitions nationales et ses sélections nationales.

Ce partenariat qui a fait de Telma le sponsor historique et numéro un du football malagasy, a été récompensé par un titre continental des Barea « beach soccer » et leur participation à la Coupe du monde. La dernière en date de ce fruit du partenariat n’est autre que la première qualification des Barea à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 en Egypte. Gianni Infantino et l’Adg de Telma se connaissent depuis longtemps à travers la FIFA et la CAF. Durant leur rencontre à ce passage du président de l’instance suprême mondial du football, il est certain que les discussions tourneront autour du sport Roi de la Grande île et notamment sur la question du sponsoring.
La Rédaction

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff