Publié dans Editorial

Palmarès gênant

Publié le mercredi, 30 septembre 2020

Une réussite fait des jaloux ! Un succès gêne ! Il est pratiquement impossible pour les humains de suivre à la lettre cette parole des Saintes Ecritures « Soyez heureux avec les heureux et ayez de la compassion avec ceux dans la douleur ». Autrement, « partager le bonheur de la réussite des autres et soyez triste dans le malheur d’autrui ».
Pour la seconde fois, le Premier ministre Ntsay Christian représente Madagasikara à la tribune de l’Organisation des Nations unies (ONU) qui, cette année 2020, célèbre son 75ème anniversaire. A cette occasion, il a prononcé un discours au nom des 25 millions de malagasy et en lieu et place du Chef de l’Etat de Madagasikara, Rajoelina Andry Nirina. A cause de la pandémie de Covid-19, la présence physique sur le lieu s’avère impossible. Toutes les interventions se feront par visioconférence. Parfois, le progrès de la technologie rend service à l’homme.
Dans son intervention, le numéro deux de l’Exécutif tient à concentrer toute l’attention de l’auguste audience sur un point crucial « la coopération internationale post-Covid-19 ». Ntsay Christian focalise son discours sur la nécessité pour tous les pays du monde, riches ou pauvres, à se donner la main afin de relever ensemble le défi de la relance de l’après pandémie de Covid-19. Le PM n’a pas non plus manqué de faire état de la réussite de la stratégie nationale de réponse contre la contamination de la Covid basée sur le Remède traditionnel amélioré (RTA) à travers le territoire national. Les observateurs les plus avisés consentent à admettre que « les mesures préconisées par l’Etat malagasy ont été efficaces ». Les données chiffrées de la statistique le confirment sans trop de commentaires.
En effet, le taux de létalité en pour cent de la Grande île est de 1,41% et le taux de guérison 91,70%. Le pays figure parmi les quatre Etats ayant les taux de mortalité, version pandémie Covid-19, les plus bas au monde à savoir, Inde 1,58%, Arabie Saoudite 1,40%, Rwanda 0,60% et Madagasikara. Ainsi que des taux de guérison les mieux placés du monde. A titre d’illustration, la France 5,43% de taux de létalité et 16,59% de guérison. Brésil 3,00% (létalité) et 88,08% (guérison).
Mais, le palmarès d’un pays pauvre comme le nôtre gêne parfois certains grands pays jusqu’à envenimer des relations entre Nations. Le succès du RTA, genre CVO, pour traiter la contamination du coronavirus indispose d’autres comme la France qui voit d’un mauvais œil son efficacité. Plus d’une fois, cette puissance occidentale banalise la pertinence du CVO. Et encore faut-il, le pays produira incessamment grâce à Pharmalagasy des remèdes plus efficaces, CVO+ gélule, on pressent l’ire quelque part à Andafy.
Il n’y a pas que la question du Remède traditionnel amélioré qui gêne les grands laboratoires de l’Ouest. Entre Madagasikara et la France, le litige relatif aux affaires des îles Malagasy (Eparses) dont la Grande île revendique la restitution, pure et simple, empoisonne la relation des deux pays. En somme, il y a de l’électricité dans l’air, le torchon brûle !
La France qui ne digère nullement la réussite de Madagasikara dans la maîtrise de la pandémie de Covid-19 se rebiffe.  Des mesures de rétorsion de la part de l’ancienne puissance coloniale s’organisent et tentent d’étouffer le pays.
 Ndrianaivo

Fil infos

  • Sécheresse et dégradation des zones forestières - Toute la ville de Fianarantsoa privée d’eau à partir de demain
  • Mise en accusation de ministres à la HCJ - Accouchement difficile à l’Assemblée nationale
  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff