Publié dans Editorial

Dis-moi … ?

Publié le lundi, 12 avril 2021

Dis-moi quel remède tu prends, je te dirai quel bord politique tu es ? O mon pauvre pays, quelle damnation tu encours ! Depuis Gallieni, en début du siècle dernier, Madagasikara fait l’objet d’une domination perverse et d’une division ignoble.

 

A peine qu’il débarqua, le Général Joseph Simon Gallieni, Gouverneur Général, déclarait qu’il faut « franciser » les malgaches, et d’un et les  diviser entre eux  selon la vile politique « diviser pour régner », et de deux. Deux axes prioritaires pour les nouveaux occupants. Il fallait écarter ou mettre de côté la langue des missionnaires, l’anglais au profit, bien entendu, de la langue de Molière ou plutôt de la langue des colonisateurs. Parallèlement, il fallait attiser la division entre les habitants des Hauts Plateaux et ceux des zones côtières. Et le manège fonctionne bien et ce jusqu’à nos jours. En tout cas, malgré tous les efforts pour instaurer l’unité nationale, l’esprit de la division demeure. A tel point qu’on est incapable de faire la part des choses. Les zizanies politiques parviennent à diviser facilement jusque dans les domaines qui n’ont rien à voir avec l’appartenance politique.

En effet, les tenants du pouvoir lançaient depuis l’année dernière le remède à base de plantes médicinales endémiques le Covid-Organics, le CVO, pour traiter en aval et en amont la maladie du coronavirus. Les résultats positifs sont palpables et même des pays d’autres cieux ont été séduits de l’efficacité du remède qui, notons-le, respecte le protocole scientifique en laboratoire. Beaucoup de concitoyens témoignent des effets louables du CVO. En ce moment de la propagation de la deuxième vague avec le variant sud-africain, on ne manque pas de vanter, à juste titre, les mérites préventifs et curatifs du CVO+ (formule gélules). Mais, les détracteurs du pouvoir en place trouvent toujours le moyen de diaboliser tout ce qui vient du régime. Un certain Rakotomalala Edmond, médecin de son état, a mis au point un remède (Ed-1) pour soi-disant soigner la Covid-19. Il semble, dit-on, que la « potion » guérit les patients atteints. Et naturellement, l’Opposition encense l’Ed-1. Et voilà, les ouailles et autres sympathisants de Bel-Air se bousculent vers « l’autre » qui s’arrache comme de petits pains en se moquant du prix, parfois hors d’atteinte et au noir. Ainsi donc, pour en savoir à quelqu’un de quel côté, politiquement parlant, se range-t-il, il suffit de lui demander quel remède prend-il pour se soigner de la Covid-19 !  Quel dommage ! Et l’héritage de Gallieni reste à jamais incruster dans la mentalité.

Les tenants du pouvoir ont beaucoup du mal à se saisir de la situation. Partagés entre le désir profond de voir son peuple libéré de ce terrible fléau au plus vite et la volonté de faire respecter la loi, les dirigeants doivent marcher sur les œufs. Il faut le dire que Ed-1 n’a eu la « bénédiction » scientifique d’aucun laboratoire du pays et encore moins l’autorisation du ministère de la Santé. Normalement, ce « remède » en question ne doit pas circuler librement sur le marché mais la question est trop délicate.

Ndrianaivo

Fil infos

  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
  • Gifi Madagascar - Grande affluence des clients dès l’ouverture
  • Président Andry Rajoelina à Ivato - « Passons outre les divergences politiques pour arriver au développement »
  • Vatovavy et Fitovinany - La 23è Région prend forme
  • Prix des PPN - Festival de surenchères dans les marchés
  • Transport aérien - ADEMA reprend du poil de la bête
  • Covid-19 - Ruée vers le vaccin

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un signal fort !
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry a rendu visite la Commune rurale d’Ivato ce jeudi 10 juin. Un passage éclair mais très lourd en symbole ! C’est la première fois dans les annales de la République qu’un Président a bien voulu courber l’échine et descendre pour rendre visite une Commune rurale fief de l’opposition. Le premier magistrat de ladite Commune appartient au parti très engagé au camp d’en face.

A bout portant

AutoDiff