Publié dans Editorial

Omni sollicité !

Publié le dimanche, 07 avril 2019

Notre jeune Président a-t-il le vent en poupe ? A peine investi à son fauteuil de Président de la République le 19 janvier 2019, Rajoelina Andry Nirina compte déjà sur son tableau de palmarès deux visites d’Etat en tant qu’invité d’honneur. Et gageons que d’autres vont certainement suivre ! Le benjamin des Chefs d’Etat du continent noir fascine. A la tête d’une immense ile, grande comme la France, la Belgique et le Luxembourg réunis, à quarante-quatre ans, Rajoelina impressionne ! L’île Maurice, une île sœur des Mascareignes, en début de mars, invita spécialement le jeune Président Rajoelina Andry Nirina à honorer de sa présence les cérémonies de célébration du 40 ème anniversaire de son indépendance. Une grande première dans l’histoire des relations bilatérales entre les deux îles. En tant qu’invité d’honneur (special guest), le Chef de l’Etat malagasy, accompagné de son épouse, a été reçu sur le sol mauricien avec tous les honneurs. Des entretiens et des entrevues entrant dans le cadre du raffermissement des relations d’amitié des deux peuples  mais aussi et surtout des réunions et conférences pour la consolidation du partenariat économique ont pu avoir lieu.

A noter que Maurice la « petite » île sœur fait partie des « géants » de l’économie du continent noir. Elle caracole à la place d’honneur au même titre que les pays émergents comme l’Afrique du Sud ou le Nigeria. C’est une marque d’honneur particulière à l’endroit de tous les Malagasy d’avoir été considérés comme tels. D’importants accords de partenariat économique ont été signés. Entre autres, la mise en œuvre d’un parc industriel à Moramanga. Une zone industrielle spéciale qui fait des vagues pour ne pas dire de faux débats au pays. Il n’a jamais été de céder une portion de terre. Madagascar, à travers l’Initiative pour l’émergence véhiculée, ne voulait pas rater toutes les opportunités, savoir-faire ou expériences, qu’offrent les opérateurs mauriciens.
Le Sénégal, l’autre géant de l’Afrique, manifesta aussi son intérêt de voir le benjamin des Chefs d’Etat d’Afrique honorer de sa présence les cérémonies officielles de célébration du 59 ème anniversaire de son indépendance. Le Sénégal accéda à l’indépendance le 4 avril de la même année que Madagascar en 1960, l’époque où la France, la puissance coloniale, « lâchait » une bonne partie de ses colonies d’Afrique. Dans le pays d’Abdou Diouf, le concept d’émergence, cher à notre homme fort, domina la philosophie des relations. Le Sénégal, un pays côtoyant de près les pays membres du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), dispose autant d’opportunités que la Grande Ile pourrait éventuellement exploiter. En somme, la visite d’Etat du couple Rajoelina Andry Nirina conforte la place Madagascar dans le concert des Nations souveraines et dignes de respect.Partout, Rajoelina et son épouse,  de l’île Maurice au Sénégal, ne manquèrent pas l’occasion de rendre et  s’entretenir avec la diaspora malagasy. Des rencontres enrichissantes pour les deux parties. Le Président tenait à rappeler à nos compatriotes résidant à l’étranger l’importance capitale d’investir au pays. Ils les invitent à contribuer à cet effort herculéen de redresser le pays. Omni sollicité, en dépit de son jeune âge et grâce à une ferme volonté de relever le défi malgré les multiples difficultés, Rajoelina Andry force l’admiration de la Communauté internationale. 
Ndrianaivo

Fil infos

  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
Pub droite 1

Editorial

  • Jerson, l'imprenable !
    Des actes de banditisme sèment le trouble et la terreur dans la Région de Sofia. Les autorités locales, dont en première ligne le Gouverneur, font des pieds et des mains, avec les soutiens des élus de la Région, pour remettre en selle la sécurité mais en vain. En cause, une escouade de hors-la-loi dirigée par le triste célèbre chef de bande Jerson qui sévit dans la Région depuis des années.

A bout portant

AutoDiff