Publié dans Politique

Lutte contre le coronavirus - Buvez Covid-Organics !

Publié le mardi, 19 mai 2020

L'épidémie liée au Covid-19 se propage de façon inquiétante à Madagascar. Alors que les cas confirmés ont déjà dépassé la barre des 300, un second décès vient d'être annoncé hier. La ville de Toamasina est désormais l'endroit qui enregistre le plus de cas. Dans son discours adressé au peuple malagasy, dimanche dernier, le Président Andry Rajoelina avait déjà révélé que les personnes qui viennent d'être dernièrement testées positives au coronavirus n'ont pas consommé le tambavy Covid- Organics. Des propos qui ont été moqués par certains détracteurs du régime sur les réseaux sociaux mais qui ne sont pourtant pas dépourvus de pertinence dans le contexte actuel.

Hier, lors de son intervention quotidienne sur la chaîne nationale, le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle a également affirmé que le ressortissant philippin qui avait succombé à la maladie n'avait pas pu bénéficier du protocole de traitement utilisé dans les centres hospitaliers du pays. Etant donné qu'il n'a pas été pris en charge au sein d'une clinique privée, il n'a donc pas reçu de soins à base du remède CVO. Contrairement aux autres pays du monde qui sont dans l'attente d'éventuels vaccins ou médicaments, Madagascar dispose d'un remède destiné à la prévention et le traitement du coronavirus. Les autres pays n'ont donc que les gestes barrières pour se protéger mais nous, nous disposons de cette décoction qui ne comporte ni risque ni effets secondaires. Mieux, grâce à des doses prises avec respect des indications, elle permet se renforcer notre système immunitaire. Outre les quelques contre - indications pour les personnes considérées comme vulnérables (hypertendues, diabétiques, femmes enceintes et allaitantes), le CVO peut être consommé sans le moindre risque.

Qu'est - ce qu'on attend alors pour en boire ? Puisqu'il y est toujours mieux de prévenir que guérir, la balle est dans le camp des citoyens. En faisant abstraction de toute animosité politique, chacun peut tout simplement choisir de se protéger. Bref : Buvez Covid- Organics ! Au pire, on souffrira d'une légère amertume gustative pendant l'ingestion mais au mieux, nous serons … immunisés.

La Rédaction

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff