Publié dans Politique

Loi sur la communication - Adoptée avec amendement par le Sénat

Publié le vendredi, 19 juin 2020


La loi sur la communication a été adoptée par le Sénat, hier au Palais d’Anosikely. Mais les sénateurs ont apporté des amendements au Projet de loi.
Les sénateurs ont discuté et voté hier au Palais de verre Anosikely la loi sur la communication. Il s’agit de la loi n° 004/2019 du 02 Octobre 2019, relative à la communication médiatisée. Cette discussion et vote en session plénière fait suite à l’adoption du Projet de loi par les députés. Les deux Chambres sont d’accord sur le principe de l’adoption de cette loi. Mais les avis divergent quant aux articles régissant la communication. Les sénateurs ont apporté des amendements au Projet de loi.
Les sénateurs ont apporté, en tout, neuf amendements au Projet de loi sur la communication. Tel est le cas par exemple de l’article 6 de la loi. Le nouvel article apporté par les sénateurs fait que les journalistes n’ont pas le droit de publier des informations issues d’une réunion non publique. Ce qui enlève l’essence même de l’investigation journalistique. Un point crucial que les sénateurs, ayant voté la loi, n’ont pas saisi.
Cette investigation, constitue l’essence du journalisme. Grâce à celle-ci, les journalistes ont l’occasion de publier des faits inaccessibles au large public. Le public aura de cette façon pris connaissance des faits, des actions, et des décisions classés secrets. Mais la condition est que les informations publiées ne portent pas atteinte à la souveraineté nationale ou la paix ou sécurité intérieure.
Un autre point auquel les députés ont fait un amendement est le fonctionnement de l’Ordre des journalistes de Madagascar(OJM). Plus précisément, les sénateurs ont apporté des modifications à l’article composant les membres du bureau de l’Ordre. Ces sénateurs veulent que les membres du bureau de l’Ordre soient élus parmi les journalistes inscrits à l’OJM. Le but étant de bien coordonner les actions de l’Ordre à l’avenir.
Face à l’adoption de la loi, malgré l’amendement, la ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo a montré son satisfecit aux sénateurs. Elle a apprécié le vote des sénateurs sur l’adoption du Projet de loi et a rappelé que celui sur la communication a été rédigé suite à une collecte d’informations auprès des professionnels de la communication dans tout Madagascar.
Quoi qu’il en soit, cette loi sur la communication aura pour objectif d’assainir la communication médiatisée à Madagascar, de garantir la liberté de presse, et de faciliter l’accès à l’information par le public. Par ailleurs, le président du Sénat Rivo Rakotovao a affirmé que la liberté de presse a ses limites. Il a incité les journalistes à accomplir leur travail dans le respect mutuel.

Fil infos

  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente
  • Région Alaotra Mangoro - Le Président Andry Rajoelina honore ses promesses
  • Dépenses inutiles - L'Assemblée nationale sous le feu des critiques !
  • Secret du vote aux sénatoriales - Une seule et unique urne par District
  • Découpage territorial - Ikongo, Vohipeno et Manakara inséparables
  • Organisation des Jeux des îles de l'océan Indien 2023 - La candidature malagasy discréditée par les « zalous »
  • Code municipal d’hygiène - Sensibilisation et éducation du citoyen avant tout
  • Mairie d’Antananarivo - Des élus oublient leur principale mission

La Une

Editorial

  • Jeu interdit !
    A quoi joue-t-on là-haut ? Immaturité politique ou gaminerie mal assimilée ! En tout cas, quelque chose pas très catholique du moins déconcertant se produit dans les rangs des dirigeants du régime en place. Totalement inconscients de l’impact nocif de leurs actes, certains s’amusent à s’adonner à un certain jeu dangereux, guerre entre frères d’armes. Non seulement un jeu dangereux mais plutôt interdit. Des observateurs avisés redoutent l’éclatement.

A bout portant

AutoDiff