Publié dans Politique

Industrie automobile - La marque « Gasycar » fait son entrée !

Publié le mercredi, 24 juin 2020

Un défi de plus pour ce 60ème anniversaire du retour de l’indépendance de Madagascar. C’est ainsi que l’on peut qualifier le lancement de la nouvelle marque « Gasycar », hier à Ivato. Cette nouveauté à la consonance bien malagasy est le fruit d’une collaboration avec des géants de l’industrie automobile en Allemagne et en Chine. Dans un premier temps, la marque produira des véhicules (à deux et quatre roues) dont l’assemblage se fera entièrement sur le territoire national. Par la suite, la coopération s’étendra vers la commercialisation, puis la mise en place d’usines de fabrication prévue dans les trois prochaines années. Durant la même cérémonie, les premiers prototypes issus de cette nouvelle marque ont été présentés et remis officiellement aux agents de la Police nationale en tant que véhicules de service.

 

« Nous nous dirigeons vers l’industrialisation de notre pays », a déclaré fièrement le Président, Andry Rajoelina lors de la cérémonie officielle. Le numéro un de l’Exécutif précise que l’entreprise sera gérée par des malagasy étant donné que l’Etat y est actionnaire majoritaire. D’après toujours ses explications, des ingénieurs et designers nationaux sont prêts à revenir au pays pour apporter leur contribution à ce grand projet.

Fierté nationale et création d’emplois

Outre l’élan de fierté nationale qu’une telle marque pourra susciter, une telle innovation sera également une opportunité pour la création d’emplois au profit de nombreux jeunes techniciens malagasy. Depuis la présentation de son programme « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » jusqu’à son élection à la Présidence, Andry Rajoelina n’a cessé d’encourager la promotion du « Vita malagasy ». D’ailleurs, il a souligné que tous les besoins de la population devraient être produits dans le pays. Malgré la crise sanitaire, le Chef de l’Etat poursuit doucement la concrétisation de ses 13 « Velirano » auprès du peuple malagasy. Pour la prochaine étape, le Président évoque, d’ores et déjà, un autre projet lié à l’autosuffisance alimentaire de Madagascar qui fait partie de ses engagements majeurs pendant la campagne électorale.

Il ne manque pas de rappeler l’inauguration imminente de l’usine de production de médicaments « Pharmalagasy ». Sur cette lancée, le Chef de l’Etat révèle également la mise en place d’une cimenterie d’ici la fin de l’année afin de réviser à la baisse le cours de ce produit indispensable dans la construction. Notons au passage que l’homme fort du pays avait déjà annoncé un budget de 1 milliard de dollars dédié au « plan Marshall » en vue de la construction de grandes infrastructures dans le pays comme les établissements scolaires, les hôpitaux « manara – penitra », etc.

La Rédaction

Fil infos

  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur
  • Réseau de trafiquants démantelé aux Comores - Un projet d’exportation illicite de deux tonnes d’or déjoué
  • Conjoncture - Le FMI insiste sur le volet social et les infrastructures 
  • Association Tsiky Mahajanga - Les 10 ans de bénévolat et de dévouement de Gilles Tavernier reconnus
  • Déforestation - L’ «Ala atsinanana » en détresse !
  • Jeunes agressés dans un karaoké - Des éléments des Forces de l’ordre pointés du doigt
Pub droite 1

Editorial

  • Au ras des pâquerettes !
    La déviance mène partout, conduit nulle part sauf sur le droit chemin ! Une certaine partie de la classe politique du pays notamment celle qui revendique l'honneur d'appartenir à l'Opposition s'enlise dans la démence intellectuelle. On dévie à cœur joie les débats. On crée de faux problèmes et on monte au créneau pour des polémiques stériles. Les vrais débats s'effacent et on s'éloigne des vraies solutions !

A bout portant

AutoDiff