Publié dans Politique

Président Andry Rajoelina dans le Sud - Une bouffée d’oxygène pour les victimes du Kere

Publié le dimanche, 04 octobre 2020


Des enfants et des adultes squelettiques dans plusieurs Fokontany ! Une scène de désolation qui n’a pas laissé le Président Andry Rajoelina indifférent lors de son déplacement dans les Régions d’Anosy et d’Androy en fin de semaine. Cette tournée présidentielle vise à venir à la rescousse de la population qui est très affaiblie par le Kere depuis des mois. Il a débuté sa visite par le fokontany d’Ambarankilimahavatse, Commune d’Ifotaka, District d’Amboasary Sud dans la Région d’Anosy. Les habitants de ce Fokontany sont parmi ceux qui sont frappés de plein fouet par la malnutrition aigüe. « Dès que j’ai eu connaissance de la situation, je n’ai pas hésité à venir. Nous ne pouvons pas laisser la population seule pour faire face à la famine », a – t – il déclaré.
Le Président de la République n’est pas venu les mains vides. En effet, il a apporté des aides d’urgence comme des citernes d’eau ainsi que de la nourriture. La délégation a également distribué des sacs de riz et de l’huile alimentaire dans le cadre d’un partenariat avec le Programme alimentaire mondial (PAM). Dans son discours, l’homme fort du pays a affirmé qu’il est désormais temps de changer le cours de l’histoire et d’en finir avec le Kere dans le Sud. Pour ce faire, il annonce plusieurs projets à long terme tels que l’adduction d’eau à partir des rivières de Mandrare et Efao. A cela s’ajoutera la mise en place de centre de réhabilitation nutritionnelle et de prise en charge sanitaire gratuits pour accompagner les personnes affaiblies par la famine. Ce genre de centre sera établi dans plusieurs Fokontany et Districts frappés par le fléau de la malnutrition aigüe. Les enfants bénéficieront également de repas préparés chaque jour et ce jour pour une durée de plusieurs mois. Des rations composées de Koba Aina, de Moringa et de Spiruline.
Prise en charge et suivi rigoureux
Le Président de la République a donné des consignes strictes à l'endroit des autorités locales pour que les ménages vulnérables ayant subi les impacts directs de la sècheresse puissent bénéficier de ce soutien alimentaire avec un suivi rigoureux. Le Chef de l’Etat a aussi saisi cette occasion pour annoncer la reprise du programme « FIAVOTA » en collaboration avec la Banque mondiale et qui consiste à la distribution d’aides financières au profit des ménages. En tout, 41 Fokontany seront les bénéficiaires. Le Président a aussi promis d’autres dons composés d’ustensiles de cuisine et de vêtements ou encore des kits scolaires pour les écoliers.
Après Amboasary Sud, le Président Andry Rajoelina a poursuivi sa visite dans les Districts de Tsihombe, Ambovombe et Beloha Androy. Dans le District de Tsihombe, Région d’Androy, l’arrivée du Président de la République a fait renaître l’espoir chez la population locale. Durant la prise de parole, les autorités locales, à savoir le maire par intérim et le gouverneur, ont tour à tour rapporté les difficultés quotidiennes des habitants qui se résument aux problèmes d’eau, l’insécurité et l’absence d’infrastructures. Des problèmes que le Chef de l’Etats a promis de résoudre. La délégation a également procédé à la remise de véhicules 4x4 pour le préfet d’Ambovombe ainsi que de camions- bennes pour la Commune. Chaque foyer a bénéficié de « Vatsy Tsinjo ». Les Sœurs de la communauté « Filles de la Charité » de l'EKAR Saint Vincent de Paul, qui accueillent les victimes de malnutrition, ont aussi été équipées d'une ambulance 4x4 médicalisée. Le Chef de l'Etat s'est ensuite rendu auprès de l'EPP de Tsihombe où il a remis des kits scolaires, des uniformes, ainsi que des dictionnaires pour les élèves. Le Président a annoncé avec enthousiasme la construction de nouvelles infrastructures dont un stade manara – penitra à Tsihombe. La localité ne sera désormais plus en retard en matière de développement a assuré le numéro un du pays.
La Rédaction

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff