Publié dans Politique

Découpage territorial - Ikongo, Vohipeno et Manakara inséparables

Publié le mercredi, 21 octobre 2020

La création d’une 23è Région est en voie de concrétisation. La Région Vatovavy Fitovinany doit en effet être scindée en deux. L’officialisation de ce découpage est attendue incessamment. Le Président de la République Andry Rajoelina, lors de son récent passage à Manakara, avait annoncé la naissance prochaine de cette 23è Région. Les Districts de Nosy Varika, Mananjary et Ifanadiana forment la Région Vatovavy. Et Fitovinany serait composée des Districts de Manakara, Vohipeno et Ikongo.

Ce sera l’aboutissement d’un long processus. Il faut rappeler que la création de cette 23è Région figure parmi les promesses de campagne du Président Andry Rajoelina. Il a évoqué cette nouvelle Région lors de son discours à la cérémonie d’investiture à Mahamasina. Près de deux ans auront donc été nécessaires pour que le projet soit aussi proche de son aboutissement. Le Chef de l’Etat a en effet décidé de ratifier large, avant de prendre une décision.  

Durant sa récente tournée dans la partie Sud-Est du pays, le Chef de l’Etat avait notamment encore consulté la majorité des notables et des autorités traditionnelles de l’actuelle Région Vatovavy Fitovinany. Cette descente à Manakara avait été précédée d’une rencontre entre le Chef de l’Etat, des notables, des autorités traditionnelles et des élus locaux au début du mois de septembre dernier. L’objectif étant que le découpage soit totalement consensuel et non inclusif. Il fallait que le projet obtienne l’adhésion de tous. Il faut en effet savoir que si la scission de Vatovavy et de Fitovinany est un souhait commun aux notables et autorités traditionnelles de tous les Districts de ces localités, la question du découpage a cependant longtemps constitué un point d’achoppement, rendant difficile la concrétisation du projet.

Mais comme à chaque prise de décision importante, le nouveau découpage territorial fait débat. Certains notables du District d’Ikongo et notamment le député élu Razafintsiandraofa Jean Brunelle, viennent tout remettre en cause. Pour eux, l’ancien District portant le nom de Fort Carnot doit être raccordé à la Région Vatovavy. Et ce, en dépit de l’avis déjà affirmé de la majorité des notables et d’autorités traditionnelles locales. Randriambe Jesy Rabelaolao, descendant de Rambo, appelé aussi Zafirambo, créateur du royaume de l’Ikongo, dans l’émission

« Vaky Bantsilana » sur les réseaux sociaux estime, par exemple, que pour des raisons culturelles et historiques, Ikongo ne doit pas être scindé de Vohipeno. Cette personnalité évoque notamment les liens étroits entre ce District et le royaume Antemoro, une ethnie concentrée dans le District de Vohipeno. D’autres avis évoquent principalement les raisons géographiques et administratives. La nouvelle délimitation doit en effet répondre à un souci de rapprocher les administrés des services étatiques et d’accorder une chance de développement équitable pour chacun des six Districts. Il faut souligner en effet que géographiquement, Ikongo et Manakara, qui doivent devenir le chef-lieu de la Région Fitovinany, ne sont séparés que d’une cinquantaine de kilomètres par voie terrestre. La distance entre Ikongo et Mananjary est quant à elle plus grande. Des raisons pour lesquelles la plupart affirment qu’Ikongo est inséparable de Vohipeno et de Manakara.

La Rédaction

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff