Publié dans Politique

Projet « Miami » à Toamasina - Le couple présidentiel donne le coup d’envoi !

Publié le mardi, 17 novembre 2020

Un « Velirano » de plus en cours de concrétisation. Le projet « Miami » visant à faire de la ville de Toamasina une destination touristique phare vient de débuter officiellement.  Comme son nom l’indique, le projet fait référence à une ville américaine de par les infrastructures modernes et l’attrait touristique qu’il suscitera. Hier, le Président Andry Rajoelina et son épouse ont fait le déplacement à Toamasina pour soutenir l’équipe nationale lors du match les Barea aux Eléphants de la Côte d’Ivoire. Dans la matinée, le couple présidentiel a donné le coup d’envoi du projet Miami avant de visiter quelques sites où se déroulent des travaux de construction de plusieurs infrastructures à Toamasina. « La vue sur la mer dès l’entrée de la ville constitue l’un des principaux atouts de Toamasina, ces chantiers sont donc très importants pour améliorer l’image de la ville », a soutenu le Président Andry Rajoelina.
 Parmi les chantiers déjà en cours figure aussi la construction de l’axe situé au boulevard Ratsimilaho et qui passe le long du bord de mer de la ville portuaire. Ce boulevard sera complètement réhabilité et sera rehaussé à un niveau de 6 mètres pour éviter tout dommage causé par les catastrophes naturelles comme ce fut le cas auparavant.
Première phase
La plate – forme nord située entre l’Hopitaly Be et l’hôtel Neptune constitue la première phase du projet « Miami », prévue être terminée d’ici cinq mois. Pour le moment, les ouvrages consistent au soutènement et l’aménagement des quais de promenade. Par la suite, ces endroits abriteront des nouvelles infrastructures ainsi que des lieux destinés aux activités ludiques et sportives. Les marchands qui tenaient des petits commerces sur le bord de la mer ne seront pas en reste puisqu’ils bénéficieront d’un programme d’accompagnement professionnel et se verront octroyer des emplacements spécifiques aménagés pour leurs activités respectives. 
Le Chef de l’Etat et son épouse ont également pu constater l’avancée du projet de réhabilitation de l’axe entre Morafeno vers l’Hopitaly Be qui contribuera à désengorger la circulation dans la ville de Toamasina. D’après les consignes du Président de la République, cette voie a été construite en béton pour assurer sa pérennisation. Cet axe routier est également bâti conformément aux normes des grandes routes pour une grande capacité de circulation de voitures sans oublier une voie destinée aux piétons.
Promesse concrétisée
Rappelons qu’au mois de février dernier, l’appel à manifestation d’intérêt à l’attention des entreprises désirant être les prestataires dans la réalisation des ouvrages en était déjà à la phase II. Cette nouvelle phase vient d’être lancée cette semaine et s’adresse aux entreprises de génie civil spécialisées en travaux d’aménagement et en équipement d’infrastructures sportives et de loisirs.
Ce projet d’aménagement du bord de la mer de Toamasina ou projet « Miami » figure parmi les promesses de campagne du Président Andry Rajoelina. Une promesse taxée de rêve par ses détracteurs mais qui va bientôt prendre forme. Ledit projet est complémentaire aux travaux d’extension du Port de Toamasina. Outre la visée touristique, le projet ambitionne également la promotion de l’industrie des sports et des loisirs.
Durant la même matinée, le couple présidentiel a procédé à l’inauguration du PACT ( Port Academy Center Toamasina) qui dispensera de formations pour les employés dans le secteur portuaire. Il s’agit d’un projet financé par des fonds propres du SPAT.
La Rédaction

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff