Publié dans Politique

Stade Barea - Une avancée impressionnante des travaux

Publié le jeudi, 03 décembre 2020


La transformation est bluffante ! En près de 11 mois de travaux acharnés, le stade Barea commence à prendre forme. Depuis quelques jours, nombreuses personnes qui sont passées du côté de Mahamasina n’ont pu cacher leur surprise à la vue de l’évolution des travaux de construction de ce stade qui sera désormais emblématique pour notre équipe nationale de football et pour Madagascar. L’ancien stade a désormais laissé place à une fondation imposante qui fait penser aux grands stades internationaux. L’accomplissement de ce projet est d’ailleurs tant attendu, non seulement par les férus de ballon rond, mais également par l’ensemble de la population malagasy.
D’après les informations publiées par les responsables du chantier, les travaux qui consistaient au bétonnage pour mettre sur pied la nouvelle tribune du stade ont déjà été validés par les responsables du projet comme étant conforme aux normes internationales requises. Les techniciens de la société CSCOD ont déjà commencé la pose d’énormes tiges en fer qui feront office d’ornements pour donner la forme d’un Ravinala derrière la tribune centrale et les gradins. Les feuilles du Ravinala pointeront vers le haut. La pointe la plus élevée atteindra jusqu’à 36 mètres de hauteur tandis que chaque feuille aura une épaisseur d’un centimètre. Les poids de chaque feuille varieront entre 16 à 21 tonnes. Les travaux d’ornement de la tribune centrale seront achevés à la fin de cette année.
La modernité au rendez – vous
Etant donné le caractère moderne du stade, la tribune et les gradins seront équipés de chaises fixes numérotées pour les spectateurs. Le chantier pour la construction des nouveaux gradins est déjà en cours. Quant à la pelouse, les techniciens y installeront comme prévu un gazon naturel hybride qui pourra être entretenu à l’aide d’un système d’arrosage automatique. De multiples pièces destinées à accueillir des centres commerciaux sont également déjà installées au-dessous de la tribune, tout comme les escaliers intérieurs qui mesurent jusqu’à 3,5 mètres de large. A cela s’ajoutent deux grands escaliers principaux destinés à l’entrée du public.
Débuté au mois de janvier dernier, le chantier du stade Barea avance donc à grands pas. Malgré quelques défauts de calendrier pour des raisons liées à la pandémie de Covid-19, les techniciens restent optimistes. D’après les précisions d’une responsable de ce projet, plus de 500 ouvriers malagasy s’attèlent aux travaux de construction du stade Barea. « Nous maintenons le deadline et faisons tout pour respecter l’achèvement des travaux d’ici la date du 26 juin 2021 », précise la même responsable.
Soutien des joueurs du Barea
La réhabilitation du stade de Mahamasina, désormais rebaptisé en stade « Barea », est un grand défi annoncé par le Président de la République, Andry Rajoelina depuis l’accueil triomphal des Barea à l’issue des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019, le 14 juillet de la même année.  Le projet reçoit d’ailleurs le soutien du sélectionneur de l’équipe nationale Nicolas Dupuis et de tous les joueurs du Barea. A preuve, le gardien de but Melvin Adrien a fait de détour sur le chantier à Mahamasina le 22 novembre dernier pour constater de visu l’avancée des travaux. Ce célèbre « goal » des Barea, n’a pas manqué d’adresser sa reconnaissance et d’encourager l’équipe ouvrière composée de ressortissants nationaux dans leurs tâches pour la réalisation de ces travaux titanesques.
Une fois terminé, la capacité d’accueil du stade devrait alors doubler, allant de 30 000 à environ 60 000 personnes. Il n’est plus à rappeler que ce projet s’inscrit parmi les « Velirano » du Chef de l’Etat pour soutenir le sport malagasy, y compris le football. Le Président Andry Rajoelina avait alors fait le pari de transformer le sport en une source de fierté nationale. Un pari qui est visiblement sur le point d’être gagné !
Sandra R.

Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff