Publié dans Politique

Sénat - Clap de fin pour Rivo Rakotovao et consorts

Publié le vendredi, 18 décembre 2020

Hier, a pris fin la session ordinaire budgétaire 2020 du Parlement, la deuxième et la dernière de l'année, et également la toute dernière de l'actuel Sénat présidée par Rivo Rakotovao. Cette session qui a pris fin marque en effet également la fin de mandat des actuels sénateurs. Le bureau permanent du Sénat a d'ailleurs dressé un bilan exhaustif du mandat de cette législature hier, à Anosikely, à l'occasion de la cérémonie de clôture. Officiellement, le mandat de ces élus sortants de la Chambre haute expire à la fin du mois de janvier prochain.

Cependant, la tenue d'une éventuelle session extraordinaire du Parlement d'ici là n'est pour le moment pas au programme. Si certaines actions de ce Sénat ont été saluées, les nombreux errements et manquements auront surtout marqué cette législature. Il s'agit notamment de cette volonté quasi-maladive de la majorité au Sénat d'essayer de saborder toutes les initiatives du nouveau pouvoir exécutif ou encore l'absence de commissions d'enquêtes parlementaires, pour ne citer que ces deux exemples. Sur ce dernier sujet en particulier, il faut noter que les sénateurs n'ont daigné créer les 4 seules commissions d'enquête de leur mandat que durant les derniers jours de la dernière session qui a pris fin hier.

La question est de savoir pourquoi avoir attendu jusqu'à la dernière minute avant d'avancer ces enquêtes. Des commissions d'enquête dont les thématiques abordées font par ailleurs rire sous cape tout observateur averti de la vie politique malagasy. Beaucoup se demandent si ces sénateurs n'ont pas mis sur pied ces commissions, juste pour chercher la petite bête. Une des commissions d'enquête annoncées par les sénateurs sera chargée de faire des investigations sur l'importation massive d'armes par le pays l'an dernier, alors que ces mêmes sénateurs ont adopté la loi de finances 2018 dans laquelle une rubrique était consacrée à l'achat de ces armes. En tout cas, avec l'arrivée à échéance du mandat de ces sénateurs, c'est une nouvelle Chambre haute qui va voir le jour, tant sur sa forme que sur son fond. La majorité HVM à Anosikely va en effet disparaître, pour laisser place à une nouvelle majorité. En outre, le nombre de sénateurs est réduit à 18 contre 63 actuellement. D'ailleurs, les élections sénatoriales destinées à désigner les nouveaux membres du Palais de verre d'Anosikely se sont déroulées le 11 décembre dernier. La Commission électorale nationale indépendante devrait proclamer les résultats provisoires des élections sénatoriales du 11 décembre ce mercredi 23 décembre. La CENI va annoncer le nombre de voix obtenues par chaque liste de candidats dans chaque province. La Haute Cour constitutionnelle devra ensuite proclamer les résultats provisoires de ces élections au début de l'année prochaine.  Le nombre de sièges obtenus par chaque liste de candidats dans chaque province ainsi que les noms des élus seront connues à ce moment-là. Sauf revirement dantesque, la coalition présidentielle IRMAR va devenir la nouvelle majorité au sein du Sénat.  

La Rédaction

Fil infos

  • Préfet de police d’Antananarivo - Le territoire de son ressort
  • Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes
  • Election du président de la Confédération africaine de football - La honte pour l’Afrique !
  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un couple battant
    Le jeune couple ne se laisse guère abattre. Moralement et physiquement solides, le Chef de l’Etat et la Première dame tiennent bon et ce en dépit des attaques sordides.

A bout portant

AutoDiff