Publié dans Politique

Nouvel an - Andry Rajoelina remobilise les dirigeants et rassure le peuple

Publié le dimanche, 03 janvier 2021


Dans son discours du 31 décembre, le Président de la République Andry Rajoelina a tenté de remobiliser les dirigeants et de rassurer la population sur la réalisation des engagements présidentiels.  « Amis Malagasy. L’année 2021 sera une année de travail, de reconstruction et de refondation », a lancé le Chef de l’Etat durant son allocution. « Nous travaillerons de jour comme de nuit pour atteindre nos objectifs (…) à savoir le développement de Madagascar », dit-il. L’an dernier, la crise sanitaire engendrée par la Covid-19 a retardé le début de la réalisation des grands chantiers, consent le Chef de l’Etat. S’en est suivie la malnutrition qui malmène la population dans le Sud. Cette année 2021, le Président compte donc mettre les bouchées doubles pour rattraper le temps perdu. Des projets majeurs débuteront cette année, à commencer notamment par la réhabilitation et la construction des routes nationales pour permettre le développement local, la construction de la nouvelle ville Tana-Masoandro, le désengorgement de la Capitale, l’amélioration des transports en commun, le bouclage du projet « Miami » à Toamasina, le début de la construction de l’autoroute Antananarivo – Toamasina, l’amélioration du système d’adduction d’eau et des constructions d’infrastructures publiques. Des projets qui se veulent résolument audacieux.
Le message est clair. Il faudra retrousser ses manches. Les membres du Gouvernement, du moins ceux qui resteront à la suite de leur prochaine évaluation, devront faire montre de compétence, d’efficacité et de célérité. Mais le message est également adressé aux différentes autorités jusqu’au niveau des Fokontany. « La feuille de route est claire pour réaliser ensemble les visions inscrites dans le Velirano », a dit le Président au cours d’une allocution qui a été diffusée sur la chaine publique. « Nous allons réaliser les grands projets encore jamais réalisés à Madagascar pour changer drastiquement l’histoire du pays. Pour les générations futures, nous allons réaliser des projets porteurs d’emploi qui mèneront vers le vrai développement. Ce ne sera pas facile mais nous en faisons un défi que nous devrons réussir.  (…) Le changement de mentalité et de manière de travailler sont les seuls chemins pour arriver au développement », rajoute-t-il. Aux Malagasy, le Chef de l ‘Etat dit que l’objectif commun sera de chercher la manière d’obtenir de meilleurs résultats rapidement, des résultats quantifiables et qui impactent directement la population et la vie du pays en général.
La rédaction

Fil infos

  • Recrudescence de la Covid-19 à Nosy-Be - Suspension des vols internationaux envisageable
  • Trafic des 73,5 kg d’or - La Justice sud-africaine déboute la société de Dubaï et les trois trafiquants malagasy
  • RMDM - Une plateforme adepte de la désinformation
  • Université de Toamasina - Son président aspire à devenir ministre
  • Transport par câble à Antananarivo - Les deux premières lignes opérationnelles en 2023
  • Route Nationale 44 - Les travaux avancent lentement…mais sûrement
  • Andry Rajoelina - Un Président respectueux de la démocratie
  • Diffamations envers les enfants du Président Rajoelina - Des mesures seront prises !
  • Université de Toamasina - Malgré tout, le président toujours en place
  • Forum économique international sur l’Afrique - Le Président Rajoelina plaide pour le secteur sanitaire et médical

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • A plaindre !
    Le microcosme politique dans lequel évolue l’Opposition à Madagasikara est médiocrement dominé par des hommes et des femmes à plaindre. Des leaders politiques qui souffrent lamentablement de perspicacitéet du sens de discernement. Ils conduisent les brebis vers l’échafaud. Fort heureusement que les simples militants sont plus intelligents voire plus malins que les dirigeants. Ils savent faire la différence entre le bon grain de l’ivraie. En effet, les supposés sympathisants ne se laissèrent guère manipuler par des dirigeants en manque d’objectif sérieux. La population de la Capitale atteint déjà un certain niveau de maturité politique, elle rejette toute tentative de livrer le pays au caprice de la crise ni de se faire avoir aux griffes du piège tendu.A tout seigneur, tout honneur ! Ravalomanana Marc, fondateur du parti TIM, le chef de file de l’opposition, en étant le président du RMDM, un ancien Chef de l’Etat, de son état, un ex-…

A bout portant

AutoDiff