Publié dans Politique

Trafic illicite de 73,5kg d’or - L’avion de la STA saisi !

Publié le lundi, 11 janvier 2021


Branle-bas de combat pour les autorités malagasy dans leur lutte contre l’impunité à propos de l’exportation illicite de 74 kg d’or épinglés par la police sud-africaine le 31 décembre dernier à Johannesburg. En attendant l’issue des pourparlers avec l’Afrique du Sud concernant l’extradition des trois passagers et éventuellement le rapatriement de la cargaison saisie sur place, des entités commencent à porter des coups à tous ceux qui sont concernés de près ou de loin dans l’affaire.
Hier, la douane malagasy est passée à son tour à l’action en procédant à la saisie réelle de l’avion de la STA ayant emmené les trois malagasy et les lingots d’or en Afrique du Sud. C’est à bord de cet aéronef immatriculé 05-ASB, type PA 42 que  Mahamodo, Regasy Francis Deliot et Anjaranantenaina Zava Herimanana ont pris place dans la matinée du 31 décembre 2020 à destination d’Afrique du Sud après une escale technique à Toliary. Quelques minutes après leur débarquement à l’aéroport O.R. Tambo de Johannesburg, la police locale a découvert 73,5 kg d’or dans les bagages de ces ressortissants malagasy, qui voulaient rejoindre Dubaï via Ethiopie. Cette saisie de l’aéronef  de la douane malagasy s’explique du fait qu’il était considéré comme le moyen de transport de marchandises en contrebande.
Avant la douane, c’est la justice à travers le pôle anti-corruption qui a frappé fort au niveau national en plaçant sous mandat de dépôt, dans la nuit de samedi, huit personnes dont 5 employés de la même société. Concernant toujours cette dernière, une source proche du dossier affirme que sa caméra de surveillance, placée à l’emplacement de l’avion en dehors du hangar la veille de son départ, a été piratée et le système d’enregistrement endommagé.  Un « incident » qui n’a pas permis d’enregistrer les mouvements autour de l’avion  du 30 décembre à 23 heures jusqu’au 31 décembre à midi….
Par ailleurs, les trois ressortissants malagasy arrêtés en Afrique du Sud seront de nouveau face à la justice locale aujourd’hui. La presse internationale annonce que l’enjeu de l’audition de ce jour a trait à une demande de mise en liberté sous caution demandée par les transporteurs de ces lingots d’or.
La Rédaction

Fil infos

  • Vie politique - Le Malagasy Miara-Miainga en plein essor
  • Pression au sein de l’Exécutif - Mise à l’épreuve prolongée pour le Gouvernement Ntsay
  • Sénat - Imbiki Herilaza et Nicolas Rabemananjara, vice-présidents
  • Nombre excessif de collaborateurs - La HCC recadre les nouveaux sénateurs
  • Opposition au Sénat - « Une disposition illogique »
  • Contrat de location auprès de la compagnie STA - Démenti du ministère de l’Economie et des Finances
  • Etats – Unis - Investiture sous haute protection pour le Président Joe Biden
  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit de fidélité
    L’état d’esprit, c’est la base de tout. Avoir un état d’esprit intègre, c’est mieux. Mais savoir entretenir, en soi, un esprit de fidélité, c’est excellent ! En ces temps-ci, il est très rare de rencontrer quelqu’un de fidèle surtout au niveau des dirigeants ou des leaders. La noblesse d’esprit basée surtout sur la fidélité se fait très rare voire introuvable. Le déclin de la mentalité sociale se fait sentir et se constate à vue d’œil. Il résulte de l’absence totale de l’esprit de fidélité dans les relations entre humains (entre amis, entre époux, entre dirigeants et administrés, etc.). Etre fidèle à son principe, à sa promesse ou à ses engagements devient, par la force du temps, chose obsolète ou révolue ! On a honte, parfois, d’être fidèle. La trahison sinon la traitrise ou la félonie règnent dans notre société, dans le pays. Trahir devient chose courante, une mode, une tendance …

A bout portant

AutoDiff