Publié dans Politique

Assemblée nationale - Deux nouveaux députés à l’Hémicycle de Tsimbazaza

Publié le mercredi, 13 janvier 2021


La HCC a proclamé la vacance de poste du député Neypatraiky André Rakotomamonjy, élu à Ihosy. Il a été élu sénateur de Madagascar lors des dernières élections sénatoriales. Son suppléant, Bismark Mong Man le remplace à Tsimbazaza.
La Haute Cour constitutionnelle a pris son troisième arrêt hier. Il s’agit de l’arrêt n° 03-HCC/AR du 12 janvier 2021 portant constatation de vacance d’un siège. Elle a été en effet saisie par la présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa aux fins de constatation de vacance de siège du député élu à Ihosy, Région Ihorombe, Neypatraiky André Rakotomamonjy.
Selon la Cour d’Ambohidahy, « Neypatraiky André Rakotomamonjy a été élu sénateur de Madagascar, membre du Sénat suivant Arrêt n°01-HCC/AR du 7 janvier 2021 de la Haute Cour constitutionnelle ; qu’il y a donc lieu de constater la vacance d’un siège de député et de proclamer élu député de Madagascar le suppléant de la liste « Indépendant Patraiky Managnandro » de la circonscription électorale d’Ihosy, Région Ihorombe ».
Par la force des choses, Bismark Mong Man, suppléant de la liste « Indépendant Patraiky Managnandro » de la circonscription électorale d’Ihosy, Région Ihorombe « est proclamé élu député de Madagascar ». Il siègera ainsi à l’Hémicycle de Tsimbazaza jusqu’à la fin de la législature et prendra ses fonctions de député.
Décès
Outre le remplacement du député Neypatraiky pour cause d’élection, la HCC a également pris hier un autre arrêt. Cet arrêt porte également sur la constatation de vacance de siège de député, mais cette fois pour cause de décès. Le député IRMAR élu à Ankazobe, Région Analamanga est décédé, et qu’il y a lieu de procéder à son remplacement conformément aux prescrits constitutionnels.
La Haute cour a proclamé la vacance de siège et a proclamé député élu à Ankazobe, Région Analamanga, le suppléant sur la liste IRMAR, Rija Jean Rasoava Rakotoarisoa. Il remplace donc le député décédé et prendra également ses fonctions de député à l’Assemblée. Tout comme la nature, la politique a horreur du vide. Aucun poste ne doit rester longtemps sans remplaçant.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff