Publié dans Politique

Place d’Ambohijatovo - La transformation en parc botanique en cours

Publié le vendredi, 19 février 2021

Nouveau maire, nouveau statut ! Le jardin d’Ambohijatovo aura bientôt un nouveau visage.  En effet, l’endroit sera transformé en parc botanique et cette innovation est signée par le nouveau maire d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina.

Un projet qui entre dans le cadre de l’embellissement de la ville des mille. D’après les précisions de la Commune Urbaine d’ Antananarivo, toutes les démarches techniques et administratives dans ce sens ont déjà été entreprises depuis le mois de septembre 2020. Des démarches qui ont abouti au mois de décembre et le 7 janvier dernier,  et l’entreprise en charge des travaux est déjà connue et a entamé le chantier depuis une quinzaine de jours. Par conséquent, la place d’Ambohijatovo ne pourra donc plus accueillir aucune forme de rassemblement ou autre manifestation.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que cette place change de statut. Durant le mandat d’Andry Rajoelina à la Mairie d’Antananarivo, l’endroit a été baptisé place de la démocratie en 2008. Puis il a changé de statut sous l’ère de Lalao Ravalomanana et a été tout simplement utilisé comme un espace de jeu pour les enfants. Aujourd’hui, le nouveau magistrat de la ville, Naina Andriantsitohaina, apportera sa touche pour redorer l’image d’Antananarivo.

La Rédaction

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff