Publié dans Politique

Transport par câble à Antananarivo - Les deux premières lignes opérationnelles en 2023

Publié le mercredi, 24 février 2021

Anosy-Ambatobe et Anosy- Ambanidia. Les tracés des deux lignes de transport par câble qui devront voir le jour dans la Capitale de Madagascar, Antananarivo, dans les deux prochaines années, ont été dévoilés dans le communiqué relatif au Conseil des ministres qui s'est tenu, hier, au Palais d'Etat d'Iavoloha. Le premier tracé d'une longueur de 9.1 km permettra de rallier Anosy à Ambatobe, en 30 minutes selon les précisions. Dénommée « ligne rouge », ce tracé comportera 4 arrêts et sera soutenu par 19 pylônes.

Portant le nom de « ligne jaune », la deuxième ligne doit permettre de faire le trajet Anosy-Ambanidia en à peine 10 minutes.  La ligne doit accueillir 8 arrêts et sera soutenu par 56 pylônes. A eux deux, la ligne rouge et la ligne jaune compteront 274 cabines capables de transporter 10 à 12 personnes chacune. Ce nouveau mode de transport doit permettre de décongestionner la ville puisqu'il est prévu que 28 000 à 38 000 personnes par jour traversent la ville par ce moyen. Selon le rapport du Conseil des ministres, les travaux sont prévus durer deux ans. Ce nouveau moyen de transport doit donc être opérationnel avant les Jeux des Îles attendus dans la Grande île en 2023. Les études d'impacts environnementaux sont en cours. Les travaux seront réalisés par les entreprises POMA et Colas. La réalisation et le suivi des travaux seront effectués de concert par la Présidence de la République, le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, le ministère de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics, ainsi que la Commune urbaine d'Antananarivo.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff