Publié dans Politique

Fièvre de la Vallée du Rift - Atsinanana s’ajoute à la liste des Régions touchées

Publié le jeudi, 15 avril 2021


Alerte rouge pour l’Atsinanana. Cette localité rejoint les Régions où des cas de Fièvre de la Vallée du Rift (FVR) sont signalés à savoir DIANA, Vatovavy-Fitovinany et Atsimo- Andrefana. Le dernier bilan de la direction générale de l’élevage, hier, parle de 1934 cas confirmés, dont 70% de ce chiffre ont été enregistrés dans la Région de Vatovavy-Fitovinany. Pour cette dernière, 1 131 cas sont signalés dont 600 décès déplorés. Cette maladie est actuellement détectée à Mananjary, Manakara et Nosy- Varika. 583 cas ont été signalés dans l’Atsimo -Andrefana, avec 18 décès rapportés. Même si la Région d’Atsinanana vient tout juste d’être touchée par cette zoonose avec 19 cas, 6 décès ont déjà été répertoriés. C’est dans la Région de DIANA qu’elle n’a pas encore fait des victimes, même avec les 201 cas qui ont été enregistrés jusqu’à ce jour.
A noter que ce n’est pas la première fois que la FVR arrive dans la Grande île. Elle a été détectée en 1990 et réapparaît tous les dix ans. De décembre 2008 à mai 2009, le ministère de la Santé de l’époque a notifié 236 cas suspects dont 7 mortels.
Des mesures prises
Pour éviter sa propagation et une éventuelle contamination chez l’homme, le Conseil des ministres a décrété, mercredi dernier, un confinement des animaux dans les localités concernées. « Tous les animaux d’élevage de ces Régions ne doivent pas sortir », précise le communiqué. En effet, la restriction des déplacements représente un moyen efficace de ralentir la propagation du virus. Il semble que l’homme puisse également être contaminé en ingérant du lait ou de la viande crue provenant d’animaux infectés.
Afin de prévenir les flambées de FVR chez les animaux, le Gouvernement met en œuvre un programme de vaccination. Des médicaments seront également acheminés dans les zones infectées. Ils sont principalement constitués d’antibiotiques, vitamines et antiparasitaires comme Pen Forte, Gentanalgin, Oxyflunixin, Vitamine Alfavitasol poudre et Ashydeltrin. Les animaux peuvent être ainsi sauvés à temps avant que la maladie se transforme en forme grave et tue les troupeaux. Les vétérinaires et ceux qui effectuent les inspections des viandes sont dotés de kits de protection. En outre, une sensibilisation de la population locale figure également dans les activités du ministère de la Santé publique, du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche avec l’appui des partenaires techniques et financiers.
Solange Heriniaina

Fil infos

  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
  • Gifi Madagascar - Grande affluence des clients dès l’ouverture
  • Président Andry Rajoelina à Ivato - « Passons outre les divergences politiques pour arriver au développement »
  • Vatovavy et Fitovinany - La 23è Région prend forme
  • Prix des PPN - Festival de surenchères dans les marchés
  • Transport aérien - ADEMA reprend du poil de la bête
  • Covid-19 - Ruée vers le vaccin

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un signal fort !
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry a rendu visite la Commune rurale d’Ivato ce jeudi 10 juin. Un passage éclair mais très lourd en symbole ! C’est la première fois dans les annales de la République qu’un Président a bien voulu courber l’échine et descendre pour rendre visite une Commune rurale fief de l’opposition. Le premier magistrat de ladite Commune appartient au parti très engagé au camp d’en face.

A bout portant

AutoDiff