Publié dans Politique

Lutte contre la Covid-19  - Le choix final de l’Etat se porte sur 4 vaccins

Publié le lundi, 19 avril 2021

Covishield, Pfizer, Sinopharm, Jonhson&Johnson. Tels sont les quatre vaccins finalement retenus par l’Etat malagasy sur recommandation des membres de l’Académie de Médecine pour contrecarrer la 2ème vague de l’épidémie liée à la Covid-19 et la présence du variant sud – africain à Madagascar.

Ce choix a été officialisé, hier, à l’issue d’une réunion dirigée par le Président de la République Andry Rajoelina au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra, en présence des académiciens ainsi que du ministre de la Santé, celui de l’Enseignement supérieur et celui de l’Education nationale. La rencontre fait suite à celle tenue le 25 mars 2021 toujours concernant l’utilisation des vaccins contre le coronavirus.

 « L’Etat Malagasy n’est nullement contre la vaccination. Toutefois, nous devons choisir avec précaution les vaccins adaptés au variant du Covid-19 existant à Madagascar », a déclaré le Président Andry Rajoelina. Comme l’avait annoncé le Chef de l’Etat, les membres du personnel de santé qui sont en première ligne ainsi que les personnes âgées figurent dans la liste des personnes prioritaires qui recevront les premières doses lors de la campagne de vaccination. L’utilisation des vaccins devra, en revanche, s’adapter à chaque cas et chaque région touchée. Selon toujours les précisions, l’Etat Malagasy met tout en œuvre afin d’accélérer le processus d’acquisition des vaccins d’autant plus que Madagascar est déjà inscrit dans le programme COVAX.

Des taux d’efficacité différents

Plusieurs paramètres ayant été étudiés dans le choix de ces 4 vaccins qui ont tous déjà reçu l’autorisation temporaire d’urgence délivrée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). En revanche, les taux d’efficacité sont différents et certains vaccins nécessitent une limitation d’âge pour les bénéficiaires. Au vaccin Johnson&Johnson développé par Janssen (une firme américaine), par exemple, est attribué 66% d’efficacité pour prévenir les formes sévères à modérées contre 85% contre les hospitalisations et les décès liés à la Covid-19. Une seule dose est nécessaire pour ce vaccin américain.

Pour Sinopharm issu des laboratoires chinois, il a été déclaré « sûr et efficace » par l’Organisation mondiale de la santé, au même titre que son homologue Sinovac. Son efficacité est évaluée à 79% selon son laboratoire de fabrication. Une efficacité de 80% pour la prévention de la maladie est attribuée au vaccin Covidshield issu du vaccin AstraZeneca mais manufacturé en Inde par le Serum Institute of India, après la 2ème dose. Le vaccin Pfizer mis au point par la firme germano – américaine Pfizer – BioNtech serait, quant à lui, efficace à 95% pour prévenir les infections liées à la Covid-19 avec deux doses.

S.R.

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff