Publié dans Politique

Analamanga - Confinement total les week-ends

Publié le dimanche, 18 avril 2021

Pour les habitants de la Région d’Analamanga, interdiction d’aller sortir le week-end. Il faudra rester chez soi, et ce, de vendredi à 21h jusqu’au lundi matin. Seules seront autorisées les visites chez le médecin, les achats de médicaments et les quelques courses rapides dans les commerces de proximité. Les transports en commun sont interdits de circulation les samedis et dimanches.

 

Le Gouvernement a opté pour une mesure intermédiaire. Confiner tout le pays comme il l’avait fait l’an passé est efficace contre le virus, mais les dégâts sont énormes, notamment sur le moral et les portefeuilles des habitants. La décision a donc été de cibler les Régions où les contaminations sont les plus nombreuses. A Analamanga en particulier, le confinement s’appliquera seulement en fin de semaine. Et ce, notamment pour préserver les sources de revenus et les investissements des gens, qui pourront donc continuer de travailler les jours ouvrables. Hormis, pour les personnes vulnérables qui seront dispensées d’aller travailler. Le Gouvernement encourage également le télétravail autant que possible. Dans les entreprises employant plus de 500 personnes, l’effectif doit être réduit de moitié par le biais d’une rotation.

Ces annonces ont été faites par le Président de la République, lors de son allocution hier soir sur les stations publiques. Un discours durant lequel il a également annoncé le prolongement de l’Etat d’urgence sanitaire pour les quinze prochains jours et les mesures y afférentes. Des décisions qui ont été prises face à l’ampleur de la seconde vague épidémique de la Covid-19. Les autorités sanitaires enregistrent 600 nouveaux cas par jour, soit des chiffres équivalents à ceux au moment du pic épidémique de l’an dernier. Une situation qui fait peser un lourd poids sur les hôpitaux, au bord de la saturation. Parmi les nouvelles annonces, outre les Régions d’Analamanga, de Boeny, d’Atsinanana, de Sava et de Nosy-Be, la Région Sofia verra également ses frontières fermées à partir de cette semaine. Le Président de la République a également annoncé la fermeture des temples, des églises et des mosquées. Cependant, un créneau sera ouvert sur les chaînes de radio et de télévision publiques pour la retransmission des émissions cultuelles, annonce le Président Rajoelina.

Il indique que l’enterrement des défunts suite à la Covid-19 doivent se faire le jour-même et en présence uniquement d’au maximum 10 personnes. Cependant, pour permettre aux familles d’honorer leurs proches défunts, le numéro Un du pays annonce la mise en place de « Fasan’ny firaisam-po » au niveau des Districts pour les enterrements aux Fokontany Mandrosoa District d’Ambohidratrimo et à Asabotsy Ambatofotsy. Dans les autres Régions, les gouverneurs sont autorisés à prendre les mesures nécessaires dépendamment de l’évolution de la situation.

Les rassemblements de plus de 50 personnes restent interdits.

La rédaction

Fil infos

  • Procès sur le détournement à la CNAPS - Les principaux accusés absents à la barre !
  • Président Rajoelina à Ivato - Bilan d'un déplacement positif et concluant
  • Détournement à la CNAPS - Procès d’Arizaka Raoul Rabekoto et 7 autres co – accusés ce jour
  • Elections de l’OJM - Une seule liste en compétition
  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Problématique de l'émergence !
    L'heure de la relance sonne ! La pandémie de Covid-19 cède progressivement la place au cours normal de la vie quotidienne. Sous d'autres cieux, dans les pays au climat tempéré et hivernal, la contamination du Sras-Cov2 résiste et continue de faire des ravages. Le variant Delta sévit encore et ce malgré une campagne intense de vaccination. Madagasikara, un pays tropical baignant dans un climat ensoleillé, dans l'ensemble de l'année, semble être épargné de grandes catastrophes humaines.

A bout portant

AutoDiff