Publié dans Politique

Tambohorano - Un boutre fait naufrage, 9 morts, 2 portés disparus

Publié le mardi, 20 avril 2021

Un bateau de petit tonnage ou boutre baptisé Nany, et qui a transporté une trentaine de personnes, membres de l’équipage inclus, a sombré dans l’embouchure de la ville de Tambohorano, sur la côte ouest de la Grande île. L’embarcation s’est littéralement disloquée sous les assauts des vagues, particulièrement puissantes. Ce drame maritime, survenu vers 15h lundi dernier, a fait 9 morts et 2 portés disparus, d’après un récent bilan.

 

Sur la liste des victimes tuées, signalons entre autres deux enfants de 2 et 3 ans, un gendarme répondant au nom de Jean Justin Ravelontsoa (46 ans), un enseignant, une déléguée de Besalampy nommée Thérèse Razafindrahety et Elia Beriny Rafaravavy, la nièce de la première, Florencia Ludivine Maria Rasoamampionona (28 ans), une sage-femme qui allait devoir regagner son travail à Bebaboky. En revanche, 19 autres ont survécu à l’accident. Le commandant du navire, ses deux assistants ainsi qu’un autre gendarme figurent sur la liste des rescapés.

Plus d’une heure après le cauchemar, certains d’entre eux ont pu regagner les rivages sur un radeau de fortune. D’après des sources convergentes, un certain Mahay Florent, l’un des survivants a réussi à gagner la terre ferme, et ensuite informé le poste fixe de Gendarmerie local sur ce qui était arrivé.

« Juste à l’entrée de cette embouchure, il semblait qu’il y eut une confusion des instructions émanant d’un guide installé à l’avant et le commandant du bateau. Ce qui fait que le bateau a dérivé au nord et où les bourrasques l’ont assailli sans ménagement. A ce phénomène s’est ajoutée la forte houle qui l’avait malmené jusqu’à ce que le navire s’est finalement disloqué en deux et où nous autres, ses malheureux passagers, avions été emportés par les courants si ce n’est pas par la noyade simplement », relate Mahay Florent. Et de poursuivre : « Il y avait ce radeau dont j’ignore comment a-t-il pu arriver jusqu’au point où nous avons échoué. L’objet nous a été salutaire, sinon vraiment providentiel ».

D’après les explications, le Nany a navigué dans des conditions météorologiques particulièrement défavorables. D’après toujours ces mêmes sources, il n’aurait jamais dû aussi prendre la mer, l’équipage n’ayant reçu aucune autorisation de l’agence portuaire fluviale et maritime (APMF) pour naviguer dans pareilles conditions. Mais à 2h du matin ce lundi, le petit bateau a levé clandestinement l’ancre à Maintirano pour mettre le cap sur Tambohorano. Dans la nuit du lundi, cet organisme de contrôle de la navigation, avec l’appui de la Gendarmerie, a dépêché deux vedettes sur l’endroit de l’accident. Mais ses agents et autres secouristes ont dû interrompre provisoirement les recherches pour tenter de retrouver les éventuelles traces des passagers portés disparus. Les explorations n’ont repris que dans la matinée d’hier. L’enquête et les recherches se poursuivent.

Franck R.

Fil infos

  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
Pub droite 1

Editorial

  • Jerson, l'imprenable !
    Des actes de banditisme sèment le trouble et la terreur dans la Région de Sofia. Les autorités locales, dont en première ligne le Gouverneur, font des pieds et des mains, avec les soutiens des élus de la Région, pour remettre en selle la sécurité mais en vain. En cause, une escouade de hors-la-loi dirigée par le triste célèbre chef de bande Jerson qui sévit dans la Région depuis des années.

A bout portant

AutoDiff