Publié dans Politique

Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »

Publié le dimanche, 25 juillet 2021

Le Premier ministre Christian Ntsay a abordé l’actualité brûlante liée à la tentative d’élimination du Président de la République, hier au cours de son intervention sur la chaîne nationale. Ce fut ainsi l’occasion pour le numéro deux de l’Exécutif d’exprimer sa profonde désolation face à cet acte rédhibitoire de la part de groupe d’individus malintentionnés.

« Je condamne fermement cette tentative malsaine en tant que chef de Gouvernement, et je suis déçu que ce genre de complot puisse encore être orchestré de nos jours. Madagascar ne mérite pas cela ».  Pour répondre aux détracteurs du régime qui tentent de remettre en doute cet attentat manqué contre le Président, le patron de Mahazoarivo a été clair : « ce n’est pas du cinéma. Il est question de vie et Dieu est le seul maître de nos vies », a – t – il déclaré.

Le Premier ministre a aussi appelé tout un chacun à dépasser les divergences politiques en pareille circonstance, car le pays n’a pas intérêt à ce qu’il y ait une quelconque forme d’instabilité. Sur cette lancée, il a mis l’accent sur l’existence des preuves accablantes contre le groupe d’individus qui ont fomenté ce projet d’attentat à la vie du Chef de l’Etat. Le chef du Gouvernement affirme également que l’Etat s’en remet entièrement à la Justice pour sortir la vérité sur cette affaire. Une vérité tant attendue par le peuple malagasy.

Maintien de la fermeture des frontières

Sur un tout autre sujet concernant la lutte contre la Covid-19, le Premier ministre, Christian Ntsay réitère que le combat continue et l’Etat d’urgence vient d’être prolongé de 15 jours. Comme il fallait s’y attendre, l’Etat a décidé de maintenir la fermeture des frontières extérieures. Une mesure prudente due à la menace permanente du variant Delta. Il s’agit donc d’un mal pour un bien et ce, malgré la baisse des nouveaux cas, ainsi que des formes graves ces derniers jours.  En effet, le pays a enregistré 233 nouveaux cas sur la période du 27 juin au 10 juillet contre 187 nouveaux cas sur la période du 11 au 24 juillet, soit une baisse de 20%. Jusqu’ici, le bilan de la Covid-19 à Madagascar fait état de 42 669 cas contre 42 258 guéris et 943 décès.

Concernant la question de la vaccination, les secondes doses de vaccins AstraZeneca sont attendues au début du mois d’août. D’après le plan de vaccination évoqué par le Premier ministre, l’objectif est d’arriver à 840 000 vaccinés cette année 2021, 4 millions en 2022 et 10 millions en 2023. Rappelons qu’une partie du financement accordé récemment par la Banque mondiale comprend 100 millions de dollars destinés aux vaccins mais également à l’amélioration du système sanitaire malagasy.

Remaniement au moment opportun

Au cours de son intervention, le locataire de Mahazoarivo a abordé brièvement le remaniement qui se murmure sur toutes les lèvres des observateurs politiques avec insistance.  « Nous avançons dans l’évaluation des membres du Gouvernement incluant ma propre personne. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’il existe aussi d’autres devoirs qui attendent les dirigeants ». Il s’en remet ainsi à l’ultime jugement du Président de la République qui « décidera au moment opportun ».

Pour en revenir aux mesures sanitaires anti – Covid-19, aucun changement majeur n’a été observé : le Centre de traitement Covid-19 sis au village Voara Andohatapenaka est toujours ouvert, le transport des dépouilles mortelles liées à la Covid-19 est interdit. 6 Districts à savoir Antananarivo Renivohitra, Antananarivo Atsimondrano et Avaradrano, Ambohidratrimo, Antsirabe I et Fianarantsoa demeurent aussi concernés par les mesures de couvre – feu et l’interdiction de rassemblement de plus de 400 personnes. Pour le mot de la fin, le Premier ministre a martelé que le pays a besoin de stabilité et d’unité pour faire face à tous les défis du développement.

La Rédaction

Fil infos

  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies
  • Acte de banditisme à Tsiazotafo - La propriétaire d’un magasin délestée d’1 million Ar
  • Assemblée générale des Nations unies - Le President Rajoelina rencontre le SG Antònio Guterres
  • Midongy- Atsimo - Quarante-cinq morts dans un affrontement
  • Assemblée générale des Nations Unies - Une première pour le Président élu Andry Rajoelina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Projets délirants ?
    Fous ! Chimériques ! Utopiques ! Tels sont les termes signifiant comment les sceptiques voient les projets présidentiels. Des projets pharaoniques, impossibles disent les uns. Fruits de la rêverie d’un jeune visionnaire ironisent les autres. En effet, étant vu les capacités matérielles limitées de la Grande île, compte tenu des ravages de la pandémie et considérant les besoins nécessaires pour la relance économique, les concrétisations de grands projets dans un contexte pareil relèvent de la délire, un pari inaccessible ! Contre toute appréhension et en dépit des doutes, lesdits projets prennent forme l’un après l’autre. Du moins en phase d’être pour certains cas.Projet « Tanamasoandro » à Antananarivo et environs. Quand le roi Andrianjaka (1610-1630) investit la colline d’Analamanga en 1610 et fonda la « Cité des Mille » (guerriers) en chassant les Vazimba, la plaine d’en-bas (Plaine d’Antananarivo) n’était qu’un espace désert. Il a fallu le transformer en zone…

A bout portant

AutoDiff