Publié dans Politique

Réhabilitation du tronçon Ambanja – Antsiranana - Les travaux officiellement lancés par le Président Rajoelina

Publié le vendredi, 10 septembre 2021


La route nationale 6 reliant Ambanja et Antsiranana va retrouver une nouvelle jeunesse. Le Président de la République Andry Rajoelina a donné le premier coup de pioche des travaux de réfection de ce tronçon de route, hier. Une plaque commémorative de l’évènement a été révélée à cette occasion par le Chef d’Etat, en présence du Premier ministre, Christian Ntsay, le ministre des Travaux publics, Jerry Hatrefindrazana, l’ambassadeur de l’Union européenne, Giovanni Di Girolamo.
« Un grand jour pour la population de la partie nord de la Grande île », a commenté le Président, qui s’est félicité des retombées qu’apporteront cette infrastructure pour la partie septentrionale de Madagascar. « Goudronnée dans les années 80-90, cette route est actuellement complètement détériorée », a souligné Andry Rajoelina dans son discours.
« Le trajet Antsiranana Ambilobe d’une longueur de 173km se fait en 7h, celui entre Ambilobe et Ambanja de 100 km se fait en 4h, soit une moyenne de 25km/h », explique-t-il. Le Chef de l’Etat estime que quand les travaux seront bouclés, la durée du trajet entre Antsiranana et Ambilobe sera réduite de moitié. « La RN6 a longtemps fait souffrir ses usagers (…) Le moment est venue de la réhabiliter », a soutenu le Président Rajoelina.
Lui qui a par ailleurs tenu à souligner le rôle joué par le Premier ministre Christian Ntsay qui a suivi de près le dossier sur la réhabilitation de ce tronçon de route et permis son bouclage dans les meilleurs délais. La pose de la première pierre de ce chantier marque la concrétisation d’un projet de longue haleine. Plusieurs années ont été utiles entre les annonces et le démarrage officiel et effectif des travaux. Une réhabilitation qui apportera des retombées économiques et sociales pour la population de la Région Diana, créera des emplois et permettra le développement du tourisme, explique Andry Rajoelina.
Les travaux seront financés à hauteur de 235 millions de dollars par un prêt de la Banque européenne d'investissement et une subvention de l'Union européenne, selon les propos du Chef de l’Etat. La société Colas sera chargée des travaux. La portion de la RN6 à réhabiliter est longue de 233 km. Les travaux permettront à terme de réduire les temps de trajet, améliorer le transport de personnes et des marchandises, et faciliter le commerce et le développement d’activités économiques.
Au cours de sa première journée dans la Région Diana, le Chef de l’Etat a également lancé officiellement les travaux de construction de l’Akany Fitiavana, destiné à l’éducation religieuse et sociale des enfants. Il a également inauguré la route pavée à Morafeno, une portion de route de 640m dans le centre d’Antsiranana et effectué une visite au niveau de la SECREN. Des solutions ont notamment été évoquées pour renflouer ce fleuron de l’industrie malgache. 
La Rédaction

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff